Grippe aviaire: 8.000 canards abattus aux Pays-Bas

Epidémie Craignant une extension de l'épidémie de grippe aviaire, les Pays-Bas ont abattu 8.000 canards, alors qu'une nouvelle souche a été observée en Allemagne...

20 Minutes avec agences

— 

Un homme portant un masque de protection dans un élevage de canards du Yorkshire (Grande-Bretagne) après l'apparition de premiers cas de grippe aviaire le 17 novembre 2014.
Un homme portant un masque de protection dans un élevage de canards du Yorkshire (Grande-Bretagne) après l'apparition de premiers cas de grippe aviaire le 17 novembre 2014. — OLI SCARFF / AFP

Les autorités néerlandaises ont ordonné l'abattage préventif de 8.000 canards, craignant que deux nouveaux élevages, proches de La Haye, aient été touchés par la grippe aviaire qui a déjà atteint trois autres élevages dans le pays.

Les Pays-Bas sont, depuis plusieurs semaines, touchés par le virus H5N8, jusque-là limité à l'Asie et «hautement pathogène» pour les animaux. S'il ne représente qu'un risque très faible pour l'homme, contrairement au H5N1, qui a tué 400 personnes depuis 2003, le virus, porté par des oiseaux migrateurs, se répand rapidement.

Par mesure de précaution

Pays d'élevage volailler intensif qui compte quelque 95 millions de poulets, les Pays-Bas avaient connu en 2003 une épidémie de grippe aviaire de type H7N7 qui les avait obligés à abattre 30 millions de volailles.

Préférant éviter une contamination à grande échelle, les autorités ont donc ordonné l'abattage de ces 8.000 canards, par mesure de précaution. Et ce, alors qu'une nouvelle souche de cette grippe aviaire, baptisée H5N8, a été observée sur une oie sauvage dans le nord de l'Allemagne.

>> A lire également Grippe aviaire: Trois choses à savoir sur le retour du virus en Europe

Détecté dans l'Etat régional de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, ce cas constitue la première manifestation de ce virus observée en dehors d'une exploitation d'élevage en Europe, a annoncé le ministère allemand de l'Agriculture.