Inondations au Maroc: 8 morts et 24 disparus

Faits divers Les violentes et «exceptionnelles» inondations qui sévissent au sud du Maroc ont déjà fait huit morts...

20 Minutes avec agences

— 

De violents orages la crue de plusieurs oueds (rivières) dans une large partie du sud du Maroc.
De violents orages la crue de plusieurs oueds (rivières) dans une large partie du sud du Maroc. — Hicham Rafih, Fadel Senna, Colin Bertier AFPTV

Au moins huit personnes sont mortes et 24 sont portées disparues à la suite de «précipitations exceptionnelles» qui sévissent dans le sud du Maroc, ont indiqué dimanche les autorités du royaume.

De violents orages ont entraîné d'importantes inondations et la crue de plusieurs oueds (rivières) dans une large partie du sud du royaume, au pied des massifs du Haut et de l'Anti-Atlas. Ces intempéries étaient toujours en cours dimanche en fin de journée, et un bulletin d'alerte restait en vigueur jusqu'à lundi midi, selon la météorologie nationale.

Une fillette de neuf ans emportée par les eaux

Au moins huit personnes sont mortes dans les régions de Guelmim, Agadir-Ouarzazate et Marrakech. Six d'entre elles, dont une fillette de neuf ans, ont été emportées par les eaux de l'oued Tamsourt, proche de Guelmim, à 200 km au sud d'Agadir.

C'est aussi dans ce secteur que 24 personnes sont portées disparues: 14 dans la crue de l'oued Talmaadart (les occupants de trois «grands taxis» emportés par les eaux), et dix dans celles de l'oued Tamsourt, d'après les autorités locales. Elles sont «activement recherchées», a précisé le ministère de l'Intérieur, d'après lequel «130 véhicules de sauvetage tout terrain, 335 zodiacs et embarcations» sont notamment mobilisés.

Une centaine de routes coupées

Une centaine de «maisons en pisé» ont été totalement ou partiellement détruites, tandis qu'une centaine de routes ont été coupées, dont six nationales, ont également noté les autorités du royaume.

Les quotidiens arabophones Al Massae et Al Ahdath évoquent pour leur part un bilan, respectivement, de 16 et 22 morts.