Des centaines de réfugiés jetés à la mer par des passeurs au large du Yémen

REFUGIES Une traversée cauchemardesque. Des passeurs somaliens ont forcé jeudi dernier 450 réfugiés somaliens et éthiopiens...

Alexandre Sulzer

— 

Une traversée cauchemardesque. Des passeurs somaliens ont forcé jeudi dernier 450 réfugiés somaliens et éthiopiens à sauter dans des eaux démontées le long des côtes du sud du Yémen. « Au moins 29 personnes sont mortes et près de 71 autres sont portées disparues », a confirmé à 20 Minutes le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR).Les victimes avaient embarqué en Somalie afin de rejoindre la péninsule arabique. Le récit des survivants, qui ont réussi à regagner la plage à la nage, témoigne de la cruauté des passeurs qui exigeaient, pour embarquer, 55 dollars par personne. Les migrants qui ont tenté de résister ont été poignardés et battus avant d'être jetés à la mer. Certains ont ensuite été attaqués par des requins. Selon les témoins, plusieurs femmes ont également été violées par les passeurs pendant la traversée. « Les seins et les lèvres de plusieurs cadavres de femmes ont été coupés, mais il est dur de savoir si ces mutilations sont l'oeuvre des passeurs ou des requins », précise le HCR, qui estime à 262 le nombre de personnes mortes ou disparues dans des circonstances similaires depuis le début de l'année.