Tensions à Jérusalem: La maison d'un Palestinien détruite par l'armée

PROCHE-ORIENT La situation est très tendue à Jerusalem après un attentat contre une synagogue qui a fait sept morts, mardi...

Vincent Vantighem
— 
Jérusalem, le 18 novembre 2014. Des juifs marchent en procession autour des cercueils des victimes de l'attentat de la synagogue.
Jérusalem, le 18 novembre 2014. Des juifs marchent en procession autour des cercueils des victimes de l'attentat de la synagogue. — GALI TIBBON / AFP

L'armée et la police israélienne ont détruit, dans la nuit de mardi à mercredi à Jérusalem Est, la maison d'un Palestinien auteur d'un attentat à la voiture bélier le 5 novembre qui avait fait deux morts, a indiqué l'armée.

>> Diaporama: Situation tendue à Jerusalem

«La maison de ce terroriste qui avait fauché avec une voiture des civils israéliens tuant un bébé et une jeune femme, dans une station de tramway, a été détruite à Silwan», a précisé un communiqué de l'armée. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu avait averti mardi soir qu'il répondrait avec «une main de fer» à la vague terroriste s'abattant actuellement sur Jerusalem, ordonnant la démolition des maisons des assaillants.

Les règles pour le port d'armes assouplies

Cette pratique, mise en sommeil depuis la fin de la seconde Intifada en 2005, a été réactivée par le gouvernement israélien pour lutter contre la recrudescence de violences dans la ville sainte. Les autorités envisagent également d'assouplir les règles concernant le port d'armes afin de permettre aux Israéliens de pouvoir se défendre en cas d'attaque.

>> Live: Revivez en direct les événements de la journée de mardi

Mardi matin, deux Palestiniens ont tué cinq personnes au couteau, à la hache et au pistolet en faisant irruption dans un synagogue du quartier juif ultra orthodoxe d'Har Nof. Intervenant sur les lieux, la police israélienne a tué les deux terroristes Palestiniens.