Corée du Nord: L'UE refuse d'atténuer un projet de résolution à l'ONU dénonçant Pyongyang

COREE DU NORD Le projet de résolution de l'ONU maintient son appel au Conseil de sécurité à traduire la Corée du Nord devant la Cour pénale internationale afin qu'elle y soit jugée pour crimes contre l'humanité...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président nord-coréen Kim Jong-Un lors d'une cérémonie militaire le 5 novembre 2014.
Le président nord-coréen Kim Jong-Un lors d'une cérémonie militaire le 5 novembre 2014. — Yonhap News/NEWSCOM/SIPA

L'Union européenne a présenté vendredi des changements à un projet de résolution de l'ONU condamnant le bilan de la Corée du Nord en matière de droits de l'homme, afin de contrer une tentative de Cuba d'atténuer le texte qui sera voté prochainement.

Le nouveau projet, soumis à une commission sur les droits de l'homme de l'Assemblée générale de l'ONU, comprend une disposition qui se félicite de l'offre de Pyongyang de coopérer avec le commissaire des Nations unies sur les droits de l'homme, ainsi que de l'invitation faite au rapporteur spécial de l'ONU à se rendre dans le pays. Le texte maintient toutefois son appel au Conseil de sécurité à traduire la Corée du Nord devant la Cour pénale internationale (CPI) afin qu'elle y soit jugée pour crimes contre l'humanité.

Tortures, viols, meurtres et esclavage

Le projet de résolution, présenté par l'UE et le Japon et appuyé par 48 pays, doit être voté d'abord en commission mardi puis par l'Assemblée générale dans son ensemble le mois prochain. Un vote est également prévu sur l'amendement de La Havane, qui devrait recevoir le soutien de pays africains en mauvais terme avec la CPI.

Le projet de résolution condamne les violations des droits de l'homme en Corée du Nord et appelle à une enquête pénale sur la base des éléments mis au jour par un rapport des Nations unies publié en février. Ce document incendiaire avait dénoncé des abus et des violations des droits de l'homme systématiques dans des camps de détention du pays, évoquant tortures, viols, meurtres et esclavage.