Barbecue, bières, koalas pour Hollande, Merkel et les autres dirigeants du G20

DIPLOMATIE Ils sont présentés ainsi à la une d'un tabloïd australien...  

20 Minutes avec AFP

— 

Capture d'écran du Courrier-Mail, un tabloïd australien.
Capture d'écran du Courrier-Mail, un tabloïd australien. — Courrier-Mail

Des chefs de l'Etat comme vous les avez rarement vus: François Hollande sirotant un verre de vin, Merkel embrassant un koala, Obama torse nu et Poutine la tête sous un pack de bières... Un tabloïd australien montre vendredi les dirigeants du G20 en touristes insouciants, dans un audacieux photomontage de bienvenue.

>> Les plus beaux vents du G20 à lire ici

Le président français en chemisette beige côtoie son homologue sud-africain Jacob Zuma, une bouteille de bière à la main, sur ce photomontage irrévérencieux publié en double page à la Une du Courrier-Mail.

Ce quotidien à fort tirage est basé à Brisbane, dans l'est de l'Australie, où se tient ce week-end un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du G20.

Sur cette une apparaît également le nouveau président indonésien Joko Widodo qui s'active autour d'un barbecue, derrière lequel surgissent le Premier ministre japonais Shinzo Abe, en secouriste de plage, et la présidente du Brésil Dilma Rousseff, en tenue de plongée.

Le président américain Barack Obama, vêtu simplement d'un short de surf, y exhibe ses pectoraux, tandis que le chef d'Etat russe Vladimir Poutine, surnommé «Ruski» par le journal, est coiffé d'un chapeau de fortune... confectionné dans un carton de pack de bière.

Un ton plus sombre

La chancelière allemande Angela Merkel, casquette et lunettes de soleil, apparaît quant à elle serrant un koala, emblématique de la faune australienne.

«Bienvenue au paradis!», titre le tabloïd, à la veille du sommet des dirigeants du G20, leur souhaitant «de s'éclater  dans le Queensland, la région de Brisbane, «la plus belle place sur Terre».

La deuxième page du Courrier-Mail adopte cependant un ton beaucoup plus sombre, appelant en gros caractères Vladimir Poutine à «s'excuser» auprès des Australiens.

Une référence au crash en juillet d'un avion de Malaysian Airlines (vol MH17) dans une zone à l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles pro-russes, et provoqué selon les pays occidentaux par le tir d'un missile fourni par la Russie.

La catastrophe avait fait 298 victimes, dont 38 Australiens, et provoqué de vives tensions entre Moscou et Canberra.