Extrait d'une vidéo de propagande distribuée le 5 juillet 2014 par al-Furqan Media montrant le chef présumé du groupe EI Abou Bakr al-Baghdadi
Extrait d'une vidéo de propagande distribuée le 5 juillet 2014 par al-Furqan Media montrant le chef présumé du groupe EI Abou Bakr al-Baghdadi — Al-Furqan Media

TERRORISME

Le chef du groupe Etat islamique fait un retour fracassant dans un enregistrement

Des rumeurs donnaient Abou Bakr al-Baghdadi pour mort...

Abou Bakr al-Baghdadi n'est pas mort, et il se fait encore plus menaçant. Quelques jours après des rumeurs selon lesquelles il aurait été blessé ou tué par une frappe de la coalition sur des leaders djihadistes en Irak, le groupe extrémiste Etat islamique (EI) a diffusé jeudi un enregistrement audio attribué à son chef.

Dans ce message de 17 minutes, l'homme présenté comme étant Abou Bakr al-Baghdadi a notamment averti que les frappes de la coalition ne stopperaient pas l'expansion des jihadistes qui contrôlent déjà de larges pans de territoires en Irak et dans la Syrie voisine. «Rassurez-vous Ô musulmans, votre Etat va bien», a-t-il dit, selon une transcription anglaise du message diffusée avec l'enregistrement.

Sa voix pas encore authentifiée

Le message audio est le premier de Baghdadi depuis une vidéo diffusée en juillet, peu après la proclamation par l'EI d'un «califat» à cheval sur la Syrie et l'Irak, du chef de ce groupe extrémiste sunnite prononçant un prêche lors des prières du vendredi dans la deuxième ville d'Irak, Mossoul. La voix dans le document audio diffusé jeudi semble être la même mais il n'a pas été possible dans l'immédiat d'obtenir une confirmation de son authenticité auprès d'autres sources.

Un grand flou entourait le sort du chef de l'EI depuis les raids de la coalition anti-jihadistes qui ont visé vendredi «un convoi de dix véhicules qui transportaient peut-être des chefs de guerre», selon le Pentagone. Des informations non confirmées ont indiqué qu'il aurait été blessé, voire tué. «Il y a clairement de nombreuses informations contradictoires sur le sort de Baghdadi. Mais (...) nous ne pouvons simplement pas confirmer son état actuel», a déclaré lundi un porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren.

Dans l'enregistrement, Baghdadi ne fait pas de référence directe à la frappe présumée mais il évoque notamment des évènements ayant eu lieu depuis. Il affirme que la coalition conduite par les Etats-Unis n'était pas parvenue à défaire son groupe. «Sa marche ne s'arrêtera pas et son expansion se poursuivra, si Dieu le veut», a-t-il dit. «La marche des moujahidine se poursuivra jusqu'à ce qu'ils atteignent Rome.» «Et bientôt, les juifs et les Croisés seront contraints de descendre au sol et d'envoyer leurs forces terrestres à la mort et la destruction», a-t-il prévenu.