Ukraine: L'ONU redoute le «retour à une guerre totale» dans l'Est

CONFLIT Le Conseil de sécurité a été réuni d'urgence...

20 Minutes avec AFP

— 

Un véhicule de l'armée dans l'est de l'Ukraine le 5 novembre 2014.
Un véhicule de l'armée dans l'est de l'Ukraine le 5 novembre 2014. — Mstyslav Chernov/AP/SIPA

L'ONU «est très inquiet du risque d'un retour à une guerre totale» dans l'est de l'Ukraine, a déclaré mercredi un haut responsable de l'ONU devant le Conseil de sécurité réuni d'urgence.

Le secrétaire général adjoint aux Affaires politiques, Jens Andres Toyberg-Frandzen, a aussi évoqué parmi les scénarios possibles «un conflit gelé et persistant qui maintiendrait le statu quo dans le sud-est de l'Ukraine pendant les années ou les décennies à venir».

261 observateurs internationaux déployés en Ukraine

Le troisième scénario est celui «d'un conflit qui continue à bas bruit de cette manière pendant des mois, avec des combats sporadiques de faible intensité suivis de périodes où les hostilités et les pertes humaines augmentent». Les premier et troisième scénarios évoqués «seraient une catastrophe pour l'Ukraine», a estimé le responsable onusien.

Cette réunion avait été convoquée à la demande des Etats-Unis pour examiner des accusations d'incursions militaires russes dans l'est de l'Ukraine, confirmées par l'Otan et l'OSCE. L'OSCE a déployé 261 observateurs internationaux en Ukraine, dont 112 dans les régions de l'est du pays où un fragile cessez-le-feu entre rebelles pro-russes et armée ukrainienne, décrété début septembre, est violé quotidiennement.

Le ministère russe de la Défense rejette ces accusations

Les affrontements se sont intensifiés depuis quelque temps et les informations sur l'entrée depuis vendredi de convois militaires russes lourdement armés, d'abord données par Kiev, ont été corroborées par l'Otan et l'OSCE. Le ministère russe de la Défense a rejeté mercredi ces accusations, les jugeant «sans fondement».