Violences en Israël: Revivez les événements de la journée

PROCHE-ORIENT Un jeune Palestinien a été tué ce mardi par des soldats israéliens en Cisjordanie occupée, lors d'affrontements qui font de plus en plus redouter un retour aux grands soulèvements palestiniens...

F.F. et B.D. avec AFP

— 

Mahmoud Abbas arrive au musée Yasser Arafat, à Ramallah, le 11 novembre 2014.
Mahmoud Abbas arrive au musée Yasser Arafat, à Ramallah, le 11 novembre 2014. — ABBAS MOMANI / POOL / AFP

>> Ce live est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi.

16h04: On en sait plus sur les circonstances de la mort du jeune Palestinien

Le jeune Palestinien de 22 ans tué par des soldats israéliens non loin de la colonie israélienne de Kiryat Arba,  près d'Hébron, en Cisjordanie occupée, a été abattu par des balles qui lui ont transpercé la poitrine, selon des sources de sécurité et des médecins palestiniens. Les soldats israéliens essayaient de disperser environ 150 Palestiniens qui lançaient des pierres et des cocktails Molotov sur les véhicules empruntant la route 60, important axe nord-sud, a indiqué l'armée.
 

12h45: Le Hamas dénonce les «mensonges» et les «insultes» du président Abbas
Le Hamas a réagi aux déclarations du président palestinien Mahmoud Abbas, qui a accusé le mouvement islamiste d'être «responsable» des attentats ayant visé les biens de cadres de son parti, le Fatah. Ces attentats et ces attaques verbales constituent l'épisode de tensions le plus grave entre le Fatah et le Hamas depuis leur réconciliation le printemps dernier. «Le discours d'Abbas est un tissu de mensonges, d'insultes et de désinformation», a affirmé Mouchir al-Masri, un porte-parole du Hamas. «Il est la preuve de son caractère sectaire et partisan alors même que le peuple palestinien a besoin d'un président courageux». «Le Fatah essaie de faire porter au Hamas la responsabilité de l'échec dans l'organisation de cet anniversaire et tente de cacher sa crise interne en accusant le Hamas», a-t-il encore souligné.
 
11h56: Abbas accuse le Hamas de «détruire» la réconciliation palestinienne
Le président palestinien Mahmoud Abbas accuse le Hamas islamiste de «saboter» et de «détruire» la réconciliation palestinienne, alors qu'une série d'explosions ont visé les biens des cadres de son parti, le Fatah, dans la bande de Gaza. «Ceux qui ont perpétré les explosions à Gaza sont les dirigeants du Hamas, et ils sont responsables», a lancé Abbas lors d'un discours à Ramallah à l'occasion du 10e anniversaire de la mort de Yasser Arafat.
 
11h52: Federica Mogherini appelle à un Etat palestinien
La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, s'est dite à Berlin «triste et inquiète» de l'escalade de la violence entre Israéliens et Palestiniens, souhaitant des progrès rapides vers une solution à deux Etats. «Nous avons besoin d'un Etat palestinien vivant en paix et dans la sécurité à côté de l'Etat d'Israël», a-t-elle déclaré en marge d'une rencontre avec le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier, après s'être rendue en Israël et dans les Territoires palestiniens la semaine dernière.
Mogherini, qui avait plaidé pour un Etat palestinien dès son entrée en fonctions, s'est dite «particulièrement triste et inquiète de l'escalade de la violence» ces dernières heures.
 
11h33: Un jeune Palestinien tué par l'armée israélienne près d'Hébron
L'armée israélienne a tué un jeune Palestinien lors d'affrontements près d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, d'après des sources de sécurité et des médecins palestiniens. Imad Jawabreh, 22 ans, a été tué par des balles qui lui ont traversé la poitrine, ont précisé ces sources à l'AFP.
 
10h37: Le leader palestinien Barghouthi appelle à «la résistance armée»
Marwan Barghouthi, figure très populaire du Fatah emprisonnée par les Israéliens, a appelé le président Mahmoud Abbas et les dirigeants palestiniens à soutenir «la résistance armée» dans une lettre publiée ce mardi par la presse. Dans ce texte écrit de la prison où il est incarcéré depuis 2002 et publié à l'occasion du 10e anniversaire de la mort de Yasser Arafat, Barghouthi estime que «poursuivre le choix de la résistance globale et armée», c'est «être fidèle à l'héritage d'Arafat, à ses idées et à ses principes pour lesquels des dizaines de milliers sont morts en martyrs». Barghouthi est un rival de poids face au président Abbas. Des sondages le donnent régulièrement vainqueur dans l'hypothèse où il serait libéré et autorisé à participer à une élection présidentielle.
8h31: Un Palestinien tué au point de passage entre Gaza et Israël

Un Palestinien de 20 ans a été tué et deux autres blessés par l'explosion d'origine indéterminée d'un camion de carburant au point de passage de Kerem Shalom entre Israël et la bande de Gaza. L'explosion est survenue du côté palestinien de ce point de passage réservé au trafic de marchandises, ont précisé les secours.

La tension continue de monter ce mardi en Israël et en Cisjordanie. Alors que le gouvernement israélien a décidé de renforcer la sécurité après les meurtres de deux personnes au couteau lundi, les violences se poursuivent et pouraient bien atteindre un nouveau pic avec la commémoration ce 11 novembre des dix ans de l'anniversaire de la mort de Yasser Arafat.