Commerce: Le manque à gagner causé par les vols à l'étalage est de 4.4 milliards d'euros en 2013

Bilan Selon le Baromètre mondial du vol dans le commerce et la distribution, les vols et pertes en France seraient en net recul. Le manque à gagner atteint tout de même les 4.4 milliards d'euros...

20 Minutes avec agence

— 

En France, les vols se professionnalisent dans la distribution et les produits de luxe sont notamment les plus «vulnérables».
En France, les vols se professionnalisent dans la distribution et les produits de luxe sont notamment les plus «vulnérables». — Patrice Lapoirie AFP

L'an passé, les écarts d'inventaire représentaient 4.4 milliards d'euros, soit 1.09 % de leur chiffre d'affaires des enseignes françaises (petits commerçants ou grands distributeurs), contre 5.3 milliards en 2012. C'est en tout cas ce que révèle le Baromètre mondial du vol dans le commerce et la distribution, publié jeudi.

Cet écart d'inventaire est aussi appelé la «démarque inconnue». En d'autres termes, il s'agit des vols et pertes de marchandise (englobant les vols à l'étalage, ceux commis par des employés, du crime organisé ou encore les erreurs des fournisseurs) qu'un commerçant ne retrouve plus dans son stock. Un manque a gagné estimé chaque année par le baromètre mondial de Checkpoint Systems.

4.8% de baisse dans le monde

Le spécialiste de la sécurité et de la gestion des stocks et des inventaires a conduit son étude dans 24 pays auprès de 222 distributeurs. Qui représentent au total un chiffre d'affaires de 560 milliards d'euros en 2013

Et si en 2013, les vols et les pertes de marchandises dans les magasins des grands distributeurs, dans le monde, ont diminué, la «démarque inconnue» a coûté en 2013 plus de 96,8 milliards d'euros aux grands distributeurs de la planète (soit 1.29% de leur chiffre d'affaires cumulé). Une baisse de 4.8% a ainsi été observée sur un an. Et, en France, la démarque inconnue a atteint les 4.4 milliards d'euros en 2013 et 1.09% des ventes.

>> A lire aussi Lupin: Un nouveau fichier pour identifier les cambrioleurs

58 % de col à l'étalage

Toujours selon ce même baromètre, en France, le vol à l'étalage est la cause principale du manque à gagner (58.5%), en particulier celui commis par des bandes organisées. Le vol qui est le fait d'employés malhonnêtes représente 16.7%, soit autant que les pertes administratives (16.8%), tandis que les erreurs des fournisseurs pèsent pour 8%, précise Checkpoint Systems.

Particularité française, les vols se professionnalisent dans la distribution alors que les produits de marque et de luxe sont plus «vulnérables». A noter que le Mexique (1.7%) arrive en tête des pays ayant enregistré les taux de démarque inconnue les plus élevés, devant les Etats-Unis (1.53%).