Nigeria: une prison attaquée, 132 évadés, selon le dernier bilan

MONDE Des hommes munis d'explosifs ont attaqué dimanche une prison dans le centre du Nigeria...

20 Minutes avec AFP
— 
Des policiers au Nigeria après une attaque du groupe Boko Haram
Des policiers au Nigeria après une attaque du groupe Boko Haram — Aminu Abubakar AFP

Des hommes munis d'explosifs ont attaqué dimanche une prison dans le centre du Nigeria déjà prise pour cible par le groupe islamiste armé Boko Haram en 2012, libérant de nombreux prisonniers, a déclaré la police lundi.

L'attaque est liée à «des activités criminelles»

Les assaillants ont utilisé des explosifs pour s'introduire dans la prison de Koton-Karfe et «jusqu'à 50 prisonniers se sont échappés», a déclaré dans un premier temps le porte-parole de la police nigériane, Emmanuel Ojukwu, à l'AFP. Le dernier bilan fait toutefois état de 132 évadés.

Cette prison est connue pour abriter des combattants de Boko Haram, mais selon Emmanuel Ojukwu, l'attaque est liée à «des activités criminelles» et non à l'insurrection islamiste qui secoue le Nigeria depuis cinq ans. L'établissement avait déjà été attaqué en février 2012, quand des hommes armés avaient détruit les grilles à l'explosif, tué un gardien et libéré 119 prisonniers.

Abu Qaqa, un porte-parole présumé de Boko Haram que l'armée a annoncé avoir tué depuis, avait revendiqué cette attaque, organisée pour porter secours à des membres du groupe, avait-il dit. Le gouverneur de l'Etat de Kogi, Idris Wada, s'est rendu sur les lieux lundi pour constater les dégâts, a déclaré son porte-parole, Jacob Eli, à l'AFP.