Ebola: La Corée du Nord entre quarantaine et fermeture totale des frontières

MONDE Alors que des rumeurs de fermeture du pays aux touristes couraient la semaine dernière, il s'agirait à présent de placer automatiquement en quarantaine tous les passagers en provenance de pays touchés par le virus...

M.C.

— 

Des enfants nord-coréens à Pyongyang, le 26 octobre 2014.
Des enfants nord-coréens à Pyongyang, le 26 octobre 2014. — Wong Maye-E/AP/SIPA

Fermeture des frontières ou quarantaine? Samedi, des diplomates étrangers auraient été informés par le régime de Pyongyang que tous les passagers en provenance des régions touchées par le virus Ebola seraient mis en quarantaine à leur arrivée en Corée du Nord, rapporte le Global Post. Le virus ayant une période d’incubation de 21 jours, ces voyageurs seront placés à l’isolement pendant trois semaines.

Plusieurs agences de voyages avaient évoqué précédemment la volonté de la Corée du Nord de fermer ses frontières aux groupes de touristes étrangers par crainte de laisser entrer le virus Ebola dans le pays. La décision, qui devait être appliquée à partir de vendredi dernier, n’a cependant pas été confirmée par le régime communiste.

Un précédent avec la pandémie de Sras en 2003

Certains Etats ont interrompu les liaisons aériennes avec les pays africains touchés par Ebola, et interdit l'accès aux voyageurs venant de ces régions -décisions que des experts jugent contreproductives. Mais la Corée du Nord semble être le premier pays à bannir l'ensemble des touristes étrangers sans distinction de nationalité ni d'origine.

La mesure n'est pas sans précédent: Pyongyang avait ainsi suspendu les voyages organisés pendant trois mois en 2003, durant la pandémie mondiale de Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère), rappelait un porte-parole de Koryo Tours.