Mexique: Des manifestants incendient la mairie de la ville où ont disparu 43 étudiants

MONDE 43 élèves enseignants ont disparu le 26 septembre après une fusillade provoquée par des policiers et des hommes armés...

20 Minutes avec AFP

— 

Une manifestation le 8 octobre 2014 à Iguala après la disparition des étudiants.
Une manifestation le 8 octobre 2014 à Iguala après la disparition des étudiants. — Marco Ugarte/AP/SIPA

Des manifestants ont incendié mercredi la mairie d'Iguala, au sud du Mexique, lors d'une protestation après la disparition de 43 étudiants dans cette ville il y a presque un mois.

>> Voir le diaporama sur le massacre des étudiants à Iguala

Certains des milliers de manifestants ont fait irruption dans le bâtiment où il n'y avait pas d'employé présent et l'ont incendié en l'absence, sur les lieux, des forces de sécurité fédérales qui ont pris en charge le contrôle de la ville après la disparition des étudiants.

Ces 43 élèves enseignants de l'école normale d'Ayotzinapa, dans le même Etat de Guerrero, ont disparu le 26 septembre à Iguala après une fusillade provoquée par des policiers et des hommes armés, présumés narcotrafiquants, qui avait fait six morts et 25 blessés.

Le maire d'Iguala et son épouse en cavale

Selon les autorités, les 43 étudiants disparus ont été remis par des policiers municipaux à des membres du cartel de narcotrafiquants des Guerreros Unidos. Le maire d'Iguala, José Luis Abarca, et son épouse, en cavale depuis le lendemain des événements du 26 septembre, sont toujours recherchés par la police. La justice lance un mandat d'arrêt contre le maire de la ville soupçonné d'avoir ordonné l'attaque contre les étudiants.

Les autorités judiciaires ont procédé à l'arrestation de 52 personnes, dont une quarantaine de policiers, mais n'ont pas pu retrouver trace des étudiants ni arrêter les cerveaux du crime, ni en déterminer les motivations. Des manifestations se sont déroulées mercredi dans plusieurs villes du Mexique pour protester contre l'impuissance des autorités à faire la lumière sur cette affaire qui a provoqué l'indignation dans le monde entier.