La Pologne ressasse encore son passé PC

EUROPE Jusqu'à présent en Pologne, la loi sur la « lustration », c'est-à-dire l'identification des collaborateurs de la police communiste, ne concernait que les élus, les ministres et les magistrats. Désormais, les journalistes comme les avocats ou les dire...

©2006 20 minutes

— 

Jusqu'à présent en Pologne, la loi sur la « lustration », c'est-à-dire l'identification des collaborateurs de la police communiste, ne concernait que les élus, les ministres et les magistrats. Désormais, les journalistes comme les avocats ou les directeurs d'école, nés avant le 1er août 1972, devront également déclarer s'ils ont collaboré avec la police politique qui verrouillait le pays jusqu'en 1990. Ce nouveau texte est l'oeuvre des frères Kaczynski (conservateurs), au pouvoir depuis l'automne 2005. Mais, de grands noms de la presse comme Ewa Milewicz du grand quotidien Gazeta Wyborcza ont d'ores et déjà affirmé qu'ils ne se justifieraient pas sur leur passé.« La plupart des journalistes rempliront la déclaration car ils n'ont pas le choix », estime Cezary Lazarywicz de l'hebdomadaire Polityka. Lui-même a décidé de suivre la procédure. Mais, selon lui, la loi n'est ni claire ni réaliste.Une position que partage l'Association des journalistes polonaise qui appelle à respecter la loi, mais souligne que, compte tenu du très grand nombre de personnes concernées (entre 400 000 et 700 000 individus), un contrôle ou une sanction systématique paraît difficile à mettre en oeuvre.L'affaire divise aussi les Polonais. Pour Slawomir Tober, chauffeur de taxi, « Les politiciens devraient s'occuper des choses vraiment importantes pour notre pays : le chômage, le système de santé... ». Selon lui, les Polonais n'ont plus envie d'entendre parler de l'époque communiste. « Et si on commence à en parler, alors tout le monde devrait être concerné ! » A Varsovie, Virginie Little

Les personnes concernées devront remplir une déclarationet la soumettreà l'Institutde la mémoire nationale, qui vérifiera sa véracité en la recoupantavec les archivesde l'anciennepolice politique.