Des fleurs déposées devant l'agence de taxis où avait travaillé l'humanitaire britannique assassiné, Alan Henning, à Eccles au nord-ouest de l'Angleterre, le 4 octobre 2014
Des fleurs déposées devant l'agence de taxis où avait travaillé l'humanitaire britannique assassiné, Alan Henning, à Eccles au nord-ouest de l'Angleterre, le 4 octobre 2014 — Oli Scarff AFP

TERRORISME

Otage décapité: Le Royaume-Uni révulsé... Les parents de l'otage américain menacé demandent sa libération...

Dans la vidéo de la décapitation d'Alan Henning, Daesh menace un jeune otage américain...

Après l'otage britannique Alan Henning, Daesh menace, dans la vidéo diffusée ce vendredi soir, un jeune otage américain, Peter Kassig. Les parents de ce dernier implorent ses ravisseurs de le libérer dans une vidéo diffusée samedi. «Nous implorons ceux qui le détiennent de faire preuve de compassion et d'user de leur pouvoir pour libérer notre fils», a déclaré Ed Kassig, son père dans cette vidéo postée sur Youtube.

>> Revivez les réactions à la décapitation d'Alan Henning en direct

 

Le Royaume-Uni espérait que, peut-être, Alan Henning allait être épargné en tant que humanitaire au grand coeur et au secours de musulmans: le pays a été d'autant plus révulsé samedi en apprenant son exécution par les djihadistes de l'Etat islamique.

Le Premier ministre David Cameron, des musulmans, la famille, les proches et de simples citoyens ont rendu hommage au chauffeur de taxi de Manchester, enlevé en décembre alors qu'il accompagnait un convoi humanitaire en Syrie.

>> A lire aussi: Le portrait de Peter Kassig, menacé de mort par Daesh

Une autre vidéo appelle les musulmans britanniques au djihad

En parallèle, Londres a affirmé enquêter sur une vidéo mettant en scène un djihadiste présumé britannique publiée vendredi soir peu avant celle montrant l'exécution de l'otage Alan Henning par le groupe de l'Etat islamique. Cette vidéo, qui n'implique aucun otage, montre un homme proférer des insultes à visage découvert contre le Premier ministre David Cameron et appeler les musulmans britanniques au djihad.

Selon le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE, qui diffuse ce «message aux moudjahidines» long de deux minutes, il s'agit d'Abu Saeed al-Britani, un jihadiste britannique combattant dans les rangs de l'organisation de l'Etat islamique. Certains médias britanniques affirment que l'homme a travaillé dans un supermarché au sud de l'Angleterre.

Au moins 35 djihadistes tués

En réaction à la diffusion de la vidéo de la décapitation, pas encore authentifiée, les Américains assistés d'alliés arabes ont mené neuf frappes aériennes dans la nuit de vendredi à samedi dans le nord de la Syrie. Ils ont visé des combattants, de l'artillerie et des équipements de l'organisation Etat islamique, a indiqué l'armée américaine.

L'armée américaine a par ailleurs conduit cinq frappes aériennes en Irak, a détaillé le commandement américain chargé du Moyen-Orient et de l'Asie centrale (Centcom). Au moins 35 djihadistes ont été tués dans ces frappes de la coalition internationale contre l'organisation Etat islamique (EI) menées dans deux zones du nord de la Syrie, dont la ville kurde assiégée de Kobané, a indiqué samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).