VIDEO. Ebola: Comment un malade a-t-il pu arriver jusqu’aux États-Unis?

DÉCRYPTAGE Cet homme -qui ne travaillait pas en contact avec des malades d'Ebola- a voyagé au Liberia avant de venir au Texas...

Bérénice Dubuc

— 

Vue du Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas, où le premier cas d'infection au virus Ebola a été pour la première fois diagnostiqué hors d'Afrique le 30 septembre 2014.   Mike Stone/Getty Images/AFP
Vue du Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas, où le premier cas d'infection au virus Ebola a été pour la première fois diagnostiqué hors d'Afrique le 30 septembre 2014. Mike Stone/Getty Images/AFP — AFP

Un cas d'infection au virus Ebola a été pour la première fois diagnostiqué hors d'Afrique mardi. Le patient, un homme dont la nationalité n'a pas été précisée, est hospitalisé au Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas. Comment cela a-t-il pu arriver? Eléments de réponse.

Quel est l’état de santé du patient?

Cet homme a commencé à ressentir des symptômes de la maladie le 24 septembre et a fait appel à un médecin deux jours après. Il a été hospitalisé le 28 à Dallas, où il a été mis en quarantaine. L'infection par le virus Ebola a été confirmée par des analyses de deux laboratoires, dont un des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains. Selon le Huffington Post américain, les autorités ont indiqué que le patient était dans un état critique, et que l’hôpital envisageait de le traiter par thérapie expérimentale, en accord avec sa famille.

Comment cet homme a-t-il pu passer les barrières sanitaires mises en place aux frontières?

Cet homme -qui ne travaillait pas en contact avec des malades d'Ebola- a voyagé au Liberia avant de venir au Texas. Et, lorsqu’il y est arrivé par avion le 20 septembre, il ne présentait aucun symptôme. C’est pour cela qu’il a pu passer les contrôles sanitaires de l’aéroport: les voyageurs au départ des pays contaminés doivent remplir un questionnaire avant d'être soumis à un test de température dans l'enceinte de l'aéroport. Ils obtiennent leur carte d'embarquement s’ils ne sont pas victimes des premiers symptômes de la maladie- fièvre, courbatures, maux de tête, vomissements.

Peut-il avoir infecté d’autres personnes?

Le virus Ebola ne se transmet pas par voie aérienne, mais par contact direct de fluides contaminés (sang, sueur, salive, sperme, matières fécales), et seulement par des patients présentant des symptômes. Le directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le Dr Tom Frieden, a jugé lors d'une conférence de presse qu’il «n'y a aucun risque» que cette personne ait pu infecter des passagers à bord de l'avion qui l'amenait au Texas, puisqu'il n'avait alors aucun symptôme.

Cependant, les services de santé de Dallas tentent actuellement de contacter les personnes qui ont pu être en contact direct avec le malade dès lors qu’il a déclaré les premiers symptômes -une poignée de personnes, notamment des membres de sa famille-, souligne le Huffington Post. Ces membres de l'entourage du malade vont être surveillés de très près dans les prochains jours, la période d'incubation pouvant varier de 2 à 21 jours, avec une moyenne de 8 jours.

Un scénario catastrophe, avec une propagation du virus sur le sol américain, est-il possible?

Pas selon les autorités sanitaires texanes, qui ont affirmé à la chaîne KDFW que les risques de propagation sont très bas. «Ebola est une maladie très rare, qui infecte un très petit nombre de gens», a expliqué le Dr Amesh Adalja, spécialiste des maladies infectieuses, à Businness Insider. De plus, les infrastructures de santé américaines sont bien plus préparées (aussi bien en nombre qu’en technologie) pour faire face à ce type de maladie.

Le Dr Frieden s’est lui aussi voulu rassurant: «Je n'ai aucun doute sur le fait que nous contrôlerons l'importation de ce cas d'Ebola pour l'empêcher de se propager largement dans le pays», a-t-il affirmé, ajoutant cependant: «Mais je n’ai aucun doute sur le fait que tant que l’épidémie continue en Afrique, nous devons être sur nos gardes.»