Les Suisses refusent un système d'assurance-maladie public

MONDE La caisse unique aurait remplacé la soixantaine de caisses d'assurance-maladie privées, accusées de coûter trop cher aux assurés...

B.D. avec AFP

— 

Le drapeau suisse flotte sur Bern devant le palais fédéral.
Le drapeau suisse flotte sur Bern devant le palais fédéral. — Lukas Lehmann/AP/SIPA

Les Suisses ont refusé ce dimanche de bouleverser leur système d'assurance-maladie, lors d'un référendum organisé à la demande des opposants du système actuel. Les Suisses ont voté non à 64% à la création d'une caisse unique publique d'assurance-maladie, selon une estimation publiée par l'institut de sondage Gfs, après la clôture des bureaux de vote à 12h. Cette estimation est assortie d'une marge d'erreur de +ou-3%.

La caisse unique, une initiative lancée par la gauche en Suisse, aurait remplacé la soixantaine de caisses d'assurance-maladie privées, accusées de coûter trop cher aux assurés. L'estimation du résultat du référendum est supérieur aux prévisions avancées par les sondages avant la consultation, qui donnaient le non vainqueur à 54%.

Le système actuel du système d'assurance-maladie en Suisse, qui est bénéficiaire, prévoit que tout résident dans le pays prenne une assurance-maladie de base, auprès d'une des 61 compagnies d'assurance, qui se disputent les adhérents. Dans un pays où le revenu net salarial moyen est de 4.950 francs suisses (4.100 euros), les cotisations que doivent payer les adhérents chaque mois tourne autour de 400 francs suisses (environ 331 euros) par personne.