Le Vatican impliqué dans un trafic de cocaïne?

FAITS DIVERS Selon la radio RTL, quatre kilos de cocaïne et 150 grammes de résine de cannabis auraient été découverts dans une voiture diplomatique du Saint-Siège…

Vincent Vantighem

— 

Des fidèles écoutent l'Angélus dominical du pape François place Saint-Pierre, au Vatican, le 18 mai 2014
Des fidèles écoutent l'Angélus dominical du pape François place Saint-Pierre, au Vatican, le 18 mai 2014 — Tiziana Fabi AFP

Le Vatican mêlé à une affaire de drogues. Selon la radio RTL, les douaniers auraient fait une étrange découverte, dimanche matin, alors qu’ils procédaient à des contrôles à Chambéry (Savoie).

Pendant un banal contrôle routier, les forces de l’ordre décident d’arrêter une voiture diplomatique appartenant à la délégation de France au Vatican. A l’intérieur, ils découvrent quatre kilos de cocaïne et 150 grammes de résine de cannabis, raconte la radio RTL.

Une livraison avant la révision?

Agés de 30 et 41 ans, les deux Italiens à son bord expliquent alors qu’ils ne sont que des simples chauffeurs et que la drogue ne leur appartient pas. Selon les premiers éléments de l’enquête, la voiture appartiendrait au cardinal argentin Jorge Maria Mejia. Agé de 81 ans, il n’est autre que le bibliothécaire émérite du Saint-Siège.

>> Médias: Vatican, la culture du secret

Son secrétaire particulier aurait confié, quelques jours plus tôt, la voiture à ces deux hommes dans le but de la faire réviser. Ils en auraient alors profité pour faire un aller-retour express en Espagne afin d’y acheter de la drogue, pensant que personne n’oserait arrêter une voiture avec une plaque diplomatique. Ils sont toujours en garde à vue.