Que sait-on du naufrage qui aurait fait 500 victimes au large de Malte?

IMMIGRATION Deux migrants palestiniens secourus assurent que leur bateau a sombré au sud-est de Malte avec 500 personnes à son bord…

Vincent Vantighem

— 

Photo d'archives de la marine italienne montrant une opération de sauvetage de migrants, près de l'île italienne de Lampedusa le 17 mars 2014
Photo d'archives de la marine italienne montrant une opération de sauvetage de migrants, près de l'île italienne de Lampedusa le 17 mars 2014 — Marine italienne

Selon l’Organisation internationale des migrations, ce serait «le naufrage le plus grave de ces dernières années». D’après le récit de deux Palestiniens, secourus jeudi dernier alors qu’ils dérivaient sur la Méditerranée à 300 miles nautiques (550 kms) au sud-est de Malte, leur bateau aurait sombré avec 500 personnes à son bord. 20 Minutes fait le point sur l’enquête…

Qu’ont raconté les deux Palestiniens secourus?

Repérés et secourus par un porte-conteneurs alors qu’ils dérivaient en mer Méditerranée, les deux Palestiniens ont été conduits à Pozzalo, dans le sud de la Sicile. Interrogés par l’Organisation internationale des migrations (OIM), ils ont raconté être partis le 6 septembre de Damiette en Egypte avec environ 500 personnes –Syriens, Palestinien, Egyptiens et Soudanais– dont des familles avec enfants et des mineurs isolés.

>> Précédent: 18 corps sans vie retrouvés sur une embarcation

Pendant la traversée, ils auraient été contraints de changer plusieurs fois d’embarcations par leurs passeurs. Ce n’est que mercredi, alors qu’on leur demandait de sauter sur un bateau plus petit, qu’ils se seraient rebellés. Les passeurs, qui se trouvaient sur un autre bateau, ont alors, toujours selon leur témoignage, embouti la poupe de leur embarcation qui a alors coulé.

Qu’est-il arrivé aux migrants?

Les deux Palestiniens ont raconté avoir passé plus d’une journée dans l’eau, survivant l’un grâce à un gilet de sauvetage, l’autre accroché à une bouée avec sept autres personnes, dont un enfant égyptien, qui ont toutes succombé à l’épuisement.

Selon la marine maltaise, sept autres personnes, toutes inconscientes ou en état d’hypothermie, ont été secourues et transportées par hélicoptère en Crète, le lieu le plus proche. Un bébé est décédé durant le transport.

Une enquête a-t-elle été ouverte?

Les autorités italiennes ont ouvert une enquête basée sur ces témoignages. Si le récit des deux Palestiniens à l’OIM était confirmé, «il s’agirait du naufrage le plus grave de ces dernières années», estime l’Organisation. Et il ne s’agirait pas, toujours selon elle, d’un accident mais d’un «homicide de masse».


Combien de migrants ont tenté de traverser la Méditerranée depuis janvier?

Selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), plus de 2.200 personnes ont péri ou ont été portées disparues en tentant de franchir la Méditerranée depuis juin. Et 130.000 personnes sont arrivées en Europe par la mer depuis le 1er janvier, soit déjà plus de deux fois plus que pendant toute l’année 2013.

Quelque 118.000 personnes ont été reçues en Italie, pour la plupart secourues dans le cadre de l’opération «Mare Nostrum» qui doit prendre fin d’ici novembre.