Djihad Irak-Syrie: 930 personnes impliquées selon Bernard Cazeneuve

MONDE Le ministre de l'Intérieur a indiqué que «au moins 70 départs» ont pu être évités sur «350 signalements, dont 80 mineurs et 150 femmes»...

20 Minutes avec AFP

— 

Des jihadistes près d'Alep, en Syrie, en juillet 2012
Des jihadistes près d'Alep, en Syrie, en juillet 2012 — Bulent Kilic AFP

Neuf-cent trente personnes venant de France sont actuellement impliquées dans le djihad en Irak et en Syrie annonce le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un entretien au JDD.

>> A lire aussi: «N'importe quel jeune peut basculer vers le djihad»

Selon le ministre, «350 sont sur place, dont 60 femmes. Environ 180 sont repartis de Syrie et 170 sont en transit vers la zone». «230 ont exprimé des velléités de départ. À ce total de 930 s'ajoutent 36 personnes décédées là-bas», a-t-il précisé.

En France, environ 950 personnes sont impliquées dans les filières syriennes, qu'elles y combattent actuellement (350), qu'elles soient en transit (150), rentrées (180), ou qu'elles aient des velléités de départ (220), selon un récent rapport parlementaire. Concernant les départs évités ces derniers mois à la suite de la mise en place de la plate-forme de signalement depuis le printemps, Bernard Cazeneuve a indiqué que «au moins 70 départs» ont pu être évités sur «350 signalements, dont 80 mineurs et 150 femmes».