Serbie: Un militant allemand pour les droits des homosexuels sévèrement battu à Belgrade

FAITS DIVERS Les jours du jeune homme de 27 ans sont en danger...

20 Minutes avec AFP
— 
Belgrade, en Serbie.
Belgrade, en Serbie. — GOOGLE MAP

Un militant allemand pour les droits des homosexuels a été sévèrement battu ce samedi à Belgrade, la capitale serbe, où il a participé à une conférence sur les droits de la communauté LGBT, et ses jours sont en dangers, a-t-on indiqué de source médicale.

«Il a été admis avec plusieurs blessures graves à la tête et des saignements. Il a été opéré et placé en soins intensifs», a déclaré Dusan Jovanovic, un responsable du centre d'urgence de Belgrade.

«Ses jours sont en danger à cause de ces blessures», a-t-il ajouté.

Une «enquête urgente» ordonnée

Les circonstances de cette agression contre le jeune homme né en 1987 et dont les initiales sont D.H., selon la police, n'étaient pas claires dans l'immédiat, mais le ministre de l'Intérieur, Nebojsa Stefanovic, a déclaré avoir ordonné une «enquête urgente» et promis que les auteurs de cette attaque seraient trouvés.

«Nous ne permettrons pas que ce genre de choses restent impunies (...) et nous arrêteront les agresseurs du citoyen allemand», a-t-il affirmé dans un communiqué.

L'organisation non-gouvernementale Labris, qui a organisé la conférence sur les droits de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), à laquelle le ressortissant allemand a participé, a aussitôt appelé à un rassemblement dans le centre de Belgrade au cours duquel plusieurs centaines de personnes ont protesté contre cette agression.

Deux semaines avant la Gay pride

Cet incident intervient deux semaines avant une Gay Pride prévue à Belgrade, la première depuis celle en 2010 qui avait été marquée par de violents incidents.

Les violences provoquées alors par des extrémistes hostiles à la Gay Pride avaient fait plus de 150 blessés, des policiers pour la plupart, et provoqué des dégâts évalués à plus d'un million d'euros.

Les autorités ont depuis interdit tous les autres défilés pour les droits de la communauté LGBT pour des raisons de sécurité.