Indépendance de l'Ecosse: Grosse remontée des indécis dans un sondage

ECOSSE Les électeurs semblent un peu perdus à l'approche du vote...

20 Minutes avec AFP

— 

Des partisans pour et contre l'indépendance de l'Ecosse se disputent la vedette lors d'un rassemblement politique à Glasgow, le 12 septembre 2014
Des partisans pour et contre l'indépendance de l'Ecosse se disputent la vedette lors d'un rassemblement politique à Glasgow, le 12 septembre 2014 — Andy Buchanan AFP

Un nouveau sondage ICM pour le Guardian publié vendredi a révélé une remontée fulgurante du nombre d'indécis à moins d'une semaine du référendum sur l'indépendance écossaise, à 17%, alors que le non arrive en tête (42%) devant le oui (40%).

Une fois les indécis écartés, cette enquête d'opinion effectuée par téléphone entre mardi et jeudi auprès de 1.000 personnes, donne le non gagnant avec 51% devant le oui (49%).

Les électeurs un peu perdus

Il semble révéler qu'à l'approche du scrutin et avec l'intensification de la couverture médiatique des campagnes des deux camps, les électeurs se sentent un peu perdus.

Selon ce sondage, 87% des personnes interrogées se sont dit «absolument sûres d'aller voter». Les 25-34 ans sont les plus indépendantistes avec 57% d'entre eux prêts à voter oui tandis que les 65 ans et plus restent des alliés fidèles du Royaume-Uni avec 61% d'entre eux prêts à voter non.

Les femmes restent plus sceptiques que les hommes vis-à-vis de l'indépendance, avec 55% d'entre elles favorable au non à l'indépendance contre 45% au oui, en excluant les indécises. 52% des hommes se disent indépendantistes.

Selon le Financial Times qui a fait la synthèse de tous les sondages, au 11 septembre, 47% des quelque quatre millions d'électeurs appelés à s'exprimer voteraient pour rester sous pavillon de l'Union Jack, contre 43% qui seraient pour l'indépendance, 9% étant indécis et 1% ne souhaitant pas voter.