Frappes américaines contre l'Etat islamique: Une «violation grossière» du droit international selon Moscou

SYRIE Une telle initiative menée en Syrie sans l’aval de l’ONU serait contraire au droit international, estime le ministère des Affaires étrangères russe…

20 Minutes avec AFP

— 

Un groupe de combattants de l'Etat islamique (EI) en parade dans la ville de Rakka en Syrie.
Un groupe de combattants de l'Etat islamique (EI) en parade dans la ville de Rakka en Syrie. — Uncredited/AP/SIPA

Des frappes américaines contre l’Etat islamique en Syrie, décidées sans l’aval de l’ONU, constitueraient une «violation grossière» du droit international, a estimé jeudi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

«Le président américain a annoncé la possibilité de frappes sur les positions de l’Etat islamique en Syrie sans l’accord du gouvernement légal (le régime de Bachar al-Assad)», a déclaré Alexandre Loukachevitch. «Une telle initiative en absence de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU constituerait un acte d’agression, une violation grossière du droit international», a ajouté M. Loukachevitch lors d’un point de presse hebdomadaire de la diplomatie russe.