Boeing en feu : 22 morts selon la compagnie

— 

Un Boeing 737 s'est enflammé en ratant son atterrissage mercredi dans la ville indonésienne de Yogyakarta, faisant au moins 49 morts et des dizaines de blessés.
Un Boeing 737 s'est enflammé en ratant son atterrissage mercredi dans la ville indonésienne de Yogyakarta, faisant au moins 49 morts et des dizaines de blessés. — Tarko Sudiarno AFP

Au moins 22 personnes ont été tuées dans l'accident d'un Boeing 737 qui s'est enflammé en ratant son atterrissage, mercredi, dans la ville indonésienne de Yogyakarta. C’est le nouveau bilan, revu largement à la baisse, de la compagnie aérienne Garuda Indonesia. Le précédent, émanant d'un responsable provincial, faisait état de 49 morts.

Le Boeing «allait trop vite» selon l’armée de l’air. L'avion de ligne de la compagnie nationale indonésienne Garuda Indonesia transportait 133 passagers et sept membres d'équipage et était parti de la capitale Jakarta, distante d'environ 450 kilomètres.  Il a violemment heurté la piste de l'aéroport de Yogyakarta, avant de s'enflammer comme s'il avait explosé, selon des témoins. Des voyageurs ont été pris au piège dans la carlingue en feu.
«Il faisait noir»

Din Syamsuddin, président de la Muhammadiyah, la seconde plus importante organisation islamique d'Indonésie, se trouvait à bord de l'avion. Il devait recevoir à 10h à Yogyakarta le ministre australien des Affaires étrangères, Alexander Downer. «Je dormais quand l'avion a violemment heurté deux fois (la piste). J'ai entendu les gens crier. Il faisait noir et il y avait de la fumée partout. J'ai vu de nombreux passagers blessés», a-t-il relaté.

Une délégation d'une dizaine d'Australiens, dont des diplomates et des journalistes, se trouvaient à bord de l'avion de ligne. «Nous sommes sans nouvelles de certains d'entre eux», a déclaré le Premier ministre australien John Howard, précisant qu'il avait fait mettre à disposition de l'Indonésie une assistance médicale et aérienne.

Ces dernières semaines, des incidents à répétition ont été relevés, mettant en cause la sécurité d'avions de ligne en Indonésie, où un Boeing 737 de la compagnie Adam Air s'est abîmé en mer  le 1er janvier avec 102 personnes à bord.