Afrique de l’Ouest: Des firmes du Golfe promettent 15 milliards d’euros d'investissements en Afrique de l'Ouest

INVESTISSEMENT Cette somme sera investie dans des projets d’infrastructures dans huit pays d’Afrique de l’Ouest…

20 Minutes avec AFP

— 

Le Forum de l'Uémoa sur l'investissement à Dubaï a débouché sur des promesses d'investissement s'élevant à 19 milliards de dollars au profit de l'Afrique de l'ouest.
Le Forum de l'Uémoa sur l'investissement à Dubaï a débouché sur des promesses d'investissement s'élevant à 19 milliards de dollars au profit de l'Afrique de l'ouest. — Marwan Naamani AFP

Les pays de Forum de l’Uémoa sur l’investissement à Dubaï ont obtenu mardi l’engagement de firmes des riches monarchies du Golfe à investir 19 milliards de dollars (15 mds d’euros) dans des projets d’infrastructure.

Huit pays africains bénéficiaires

Ces engagements, convenus lors d’un Forum de l’Uémoa sur l’investissement à Dubaï, proviennent principalement des Emirats arabes unis et devront impliquer des partenaires du secteur privé pour réaliser des projets vitaux pour les huit pays africains membres de l’Union.

Ces pays sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Les investissements devraient concerner divers secteurs, dont ceux des routes, des chemins de fer, des aéroports, de l’énergie, de la sécurité alimentaire et de l’eau, selon un communiqué publié au terme du forum.

La Trojan General Contracting donne à elle seule 16 milliards de dollars

Le plus gros engagement, portant sur 16 milliards de dollars (12 mds d’euros), a été fait par une firme basée aux Emirats, la Trojan General Contracting, une succursale du Royal Group de cheikh Tahnoun Ben Zayed Al-Nahyane, membre de la famille régnante à Abou Dhabi, et de Earth Capital, un groupe d’investissement dans le secteur de l’environnement.

La filiale émiratie du groupe industriel indien Essar s’est engagée pour sa part à investir 1,98 milliard de dollars (1,53 md d’euros) dans des projets de routes, ponts, aéroports et une centrale thermo-électrique au Bénin, en Guinée-Bissau et au Niger.

La firme omanaise Hasan Juma Backer Trading & Contracting a promis 700 millions de dollars (542 millions d’euros) pour le développement d’un «dry-port» en Côte d’Ivoire.

«Ces projets d’infrastructure et d’intégration auront un fort impact régional», s’est félicité le président de la commission de l’Uémoa, Cheikhe Hadjibou Soumaré.