Affaire Ashya King: Le petit Britannique a quitté l'hôpital pour se rendre à Prague

JUSTICE L'enfant, atteint d'une tumeur au cerveau, doit suivre une thérapie spécialisée...  

20 Minutes avec AFP

— 

Hospitalisé pour une tumeur au cerveau dans un établissement de Southampton (sud de l'Angleterre), Ashya King avait été emmené jeudi par ses parents, Témoins de Jéhovah, à Cherbourg, en France, alors qu'il est en danger de mort s'il ne reçoit pas son traitement…
Hospitalisé pour une tumeur au cerveau dans un établissement de Southampton (sud de l'Angleterre), Ashya King avait été emmené jeudi par ses parents, Témoins de Jéhovah, à Cherbourg, en France, alors qu'il est en danger de mort s'il ne reçoit pas son traitement… — REX/RE REX/REX/SIPX/SIPA

Le petit Britannique Ashya King, atteint d’une tumeur au cerveau, a quitté lundi matin l’hôpital de Malaga (Espagne) en ambulance pour se rendre vers l’aéroport et prendre l’avion pour Prague, où il doit suivre une protonthérapie, a constaté un photographe de l’AFP.

L’ambulance a quitté l’hôpital vers 8h15 lundi, après une réunion la veille entre le centre hospitalier, la famille d’Ashya King et les autorités régionales d’Andalousie pour valider toutes les procédures administratives permettant le transfert du petit garçon vers la capitale tchèque.

Avion privé médicalisé

Âgé de 5 ans, Ashya King devrait s’envoler pour Prague dans la matinée à bord d’un avion privé médicalisé affrété par sa famille, bien que l’hôpital où il sera traité, le Proton Therapy Center (PTC), ait proposé d’envoyer son propre avion médicalisé.

L’appareil possède «toutes les garanties et conditions que nous leur avions demandé», a assuré dimanche à la presse le ministre régional de la Santé du gouvernement d’Andalousie, Daniel Pérez.

La justice de Londres autorise le transfert

Ce départ a été rendu possible par une décision de la Haute Cour de Londres, qui a «autorisé» vendredi le transfert du petit garçon à Prague, alors qu’il avait été placé la semaine précédente sous tutelle de la justice britannique.

Ses parents, Brett et Neghemeh King, considérant que le traitement suivi par leur enfant dans un hôpital de Southampton (sud de l’Angleterre) était trop agressif, avaient décidé de l’emmener à Prague suivre une protonthérapie.

Les médecins tchèques qui doivent traiter l'enfant, craignent que ses parents, Témoins de Jéhovah, s'opposent à une transfusion qui pourrait être nécessaire, a indiqué lundi le directeur de l'hôpital pragois où l'enfant est attendu.