Neuf soldats américains tués par une bombe en Irak

avec AFP

— 

Neuf soldats américains sont morts lundi des suites de leurs blessures, après l'explosion de deux bombes au passage de leurs véhicules, a indiqué l'armée américaine.

 «Six soldats de la Task Force "Lightning" (éclair) sont morts des suites de leurs blessures, reçues après l'explosion d'une bombe au passage de leurs véhicules dans la province de Salaheddine», a d’abord annoncé l'armée, ajoutant que trois autres soldats ont été blessés dans l'attaque. Elle a ensuite annoncé la mort de trois autres soldats, également après l’explosion d’une bombe dans la province de Diyala. Un autre soldat a été blessé dans l'explosion. Diyala, au nord-est de Bagdad, est une région déchirée par les violences confessionnelles opposant les communautés chiite et sunnite.

Ces décès portent à 3.179 le nombre de soldats et personnels assimilés américains tués depuis l'invasion de l'Irak en mars 2003.