Le bilan du séisme également revu à la baisse

avec AFP

— 

AFP / Getty Images / Metro TV

Le séisme qui a ébranlé mardi l'Indonésie et Singapour a fait 52 morts dans l'île indonésienne de Sumatra, selon un nouveau bilan révisé à la baisse annoncé mercredi par Sudi Silalahi, porte-parole du président Susilo Bambang Yudhoyono. Un précédent bilan faisait état de 71 morts, selon Suryadi, un coordinateur des secours sur place. L'Unicef à Genève avait de son côté annoncé 82 décès.

Effondrement des bâtiments

«Il y a des centaines de victimes. Nous demandons des secours médicalisés. Nos infrastructures ici sont insuffisantes», a indiqué Samsurahim, le maire de la ville de Solok, à la radio Elshinta. «La plupart des décès sont dus à l'effondrement des bâtiments», a précisé Gusmal, chef du district de Solok. Quatre personnes ont trouvé la mort dans l'école élémentaire Ampang Selayo de Solok, a indiqué de son côté Dalipa Marjusi, chef du service local de volcanologie.

Un bâtiment résidentiel de quatre étages, disposant d'un commerce au rez-de-chaussée, s'est totalement effondré dans la ville de Kota Padang Panjang, à 75 kilomètres de Padang, a par ailleurs indiqué l'agence Antara.

Des blessés ont afflué à l'hôpital de Padang, selon des images diffusées par la chaîne Metro TV. Des perfusions étaient posées dans la confusion, à l'extérieur de l'édifice. L'Indonésie souffre de graves carences dans son réseau de secours ainsi que dans ses urgences hospitalières.

L'Institut national de géophysique américain (USGS) a estimé la magnitude du tremblement de terre à 6,3 sur l'échelle ouverte de Richter et sa profondeur à 30 kilomètres. L'agence de météorologie de Singapour a elle estimé la magnitude à 6,6. La secousse tellurique s'est produite à 10h49 heure de Sumatra (11h49 heure de Singapour, 03H49 GMT) et son épicentre a été localisé à 21 km au sud-ouest de la ville de Bukittinggi.

Scènes de panique

Le séisme a provoqué des scènes de panique à Singapour. Des centaines de personnes, certaines criant ou prises de sanglots, ont évacué à la hâte les gratte-ciel de la cité-Etat, selon des témoins. Nicholas Wong, employé du secteur tertiaire, a relaté que la secousse s'était produite alors qu'il travaillait face à son ordinateur. Ses collègues et lui n'ont eu que le temps d'empoigner leur sac et de se précipiter hors de leur tour de bureaux.

Les tremblements de terre sont fréquents en Indonésie, un immense archipel situé sur la «ceinture de feu» du Pacifique. Un très fort séisme s'était produit le 26 décembre 2004 dans le nord de Sumatra, provoquant un tsunami qui avait fait environ 168.000 morts en Indonésie et 50.000 autres dans le pourtour de l'océan Indien.