Accord de cessez-le-feu à Minsk entre Ukrainiens et séparatistes prorusses

MONDE Le cessez-le-feu prend effet ce vendredi à partir de 18H00 (15H00 GMT)...

20 Minutes avec AFP
— 
Patrouille de soldats ukrainiens dans la région de Donetsk le 4 septembre 2014.
Patrouille de soldats ukrainiens dans la région de Donetsk le 4 septembre 2014. — ANATOLII STEPANOV / AFP

Un accord sur un cessez-le-feu a été signé vendredi à Minsk entre Kiev et les séparatistes prorusses, a annoncé la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) sur son compte Twitter. Le président ukrainien Petro Porochenko a confirmé la signature d'un «protocole préliminaire» avec les rebelles. 

«Je donne l'ordre au chef de l'Etat-major des forces armées de cesser les hostilités à partir de 18H00 (15H00 GMT) le 5 septembre», a indiqué le président cité par son service de presse.

Plan de paix délicat

Quelques minutes avant la signature du document, son Premier ministre Arseni Iatseniouk a souligné que le plan de paix devait prévoir le retrait des troupes russes du territoire ukrainien, appelant les Occidentaux à se porter garants d'un tel accord.

«Il faut rétablir la paix mais pas sur la base d'un plan proposé par le président russe, mais sur la base de celui proposé par le président ukrainien, qui doit être soutenu par les Etats-Unis et l'Union européenne», a déclaré Iatseniouk en ouvrant le conseil des ministres. «Nous ne pourrons réussir seuls face à la Russie, ils vont nous tromper», a-t-il poursuivi. «Nous avons besoin de garanties», a-t-il renchéri.

Selon lui, pour être efficace, ce plan doit prévoir «un cessez-le-feu, le retrait de l'armée russe et le rétablissement du contrôle de la frontière», a-t-il ajouté.

Les rebelles prorusses espèrent eux toujours faire sécession avec l'Ukraine, malgré le cessez-le-feu conclu avec les autorités de Kiev à Minsk, a annoncé vendredi Igor Plotnitski, un des représentants de la République populaire autoproclamée de Lougansk (LNR).