Impact de balles sur le lieu de la disparition des touristes

— 

Les recherches se poursuivaient dimanche pour retrouver les cinq touristes européens et plusieurs Ethiopiens capturés jeudi par des hommes armés dans le nord-est de l'Ethiopie, alors que cinq des Ethiopiens enlevés ont été retrouvés selon l'agence éthiopienne ENA.
Les recherches se poursuivaient dimanche pour retrouver les cinq touristes européens et plusieurs Ethiopiens capturés jeudi par des hommes armés dans le nord-est de l'Ethiopie, alors que cinq des Ethiopiens enlevés ont été retrouvés selon l'agence éthiopienne ENA. — Marco Longari AFP/Archives
Londres a fait part lundi de son inquiétude, après la découverte de trois voitures, dont deux portaient des impacts de balles, à Hamed Ela (nord-est de l'Ethiopie), où ont disparu depuis le 1er mars cinq Britanniques L'une des voitures portait des plaques diplomatiques, selon un correspondant de l'AFP. Deux portaient des impacts de balles.

Londres envisagerait d’envoyer des commandos d'élite pour libérer les otages britanniques enlevés jeudi mais poursuit avec des responsables éthiopiens des consultations pour trouver une issue à la crise.


Selon des témoins, cinq Britanniques et une dizaine d'Ethiopiens auraient été enlevés par des hommes armés, dans le nord-est du pays, près de la frontière avec l'Erythrée, avec laquelle l'Ethiopie entretient des relations tendues depuis leur guerre frontalière (1998-2000). Après avoir accusé l’Erythrée d’avoir commandité le rapt, les autorités éthiopiennes sont revenues lundi sur leurs déclarations.
L'Érythrée fut tout d'abord colonisée par l'Italie en 1885, puis par la Grande-Bretagne à partir de 1941. En 1952, les Nations unies décident de former une fédération avec l'Éthiopie et l'Érythrée. Lorsque des manifestations indépendantistes éclatent, l'Éthiopie annexe l'Érythrée (1961), déclenchant une guerre civile qui s'acheve 30 ans plus tard, en 1991, avec la victoire des troupes érythréennes. L'indépendance de l'Erythrée est déclarée en 1993.

En 1998, une nouvelle guerre éclate entre l'Éthiopie et l'Érythrée sur le tracé de la frontière. Les combats cessent en 2000 avec les Accords d'Alger qui prévoient le déploiement d'une force de 4.000 casques bleus. Une commission indépendante de l'ONU tranche sur la question de la frontière, en 2003. Une solution rejetée par l'Éthiopie.