Le milliardaire algérien Rafik Khalifa bientôt extradé du Royaume-Uni ?

©2006 20 minutes

— 

Coup de théâtre. Le « golden boy » algérien Rafik Khalifa, réfugié au Royaume-Uni depuis 2003, a été arrêté le 27 février pour « séjour irrégulier et blanchiment d'argent », selon les autorités algériennes et Scotland Yard. Il a été libéré sous caution. Le Royaume-Uni semble néanmoins s'acheminer vers une procédure d'extradition le concernant, un porte-parole du ministère britannique de l'Intérieur ayant récemment affirmé à son propos : « Le Royaume-Uni n'est pas un refuge pour criminels. »La faillite du groupe Khalifa en 2003 est le plus grand scandale financier qui ait éclaté en Algérie. Cette déroute aurait causé un préjudice estimé entre 1,5 et 5 milliards de dollars à l'Etat et aux épargnants algériens. Depuis le 8 janvier, le milliardaire, âgé de 40 ans, est jugé par contumace devant le tribunal criminel de Blida, une ville située au sud d'Alger. Des peines allant de douze à vingt ans de prison ont été requises par le procureur contre les principaux accusés. Une audience spéciale sera dévolue aux réquisitions à l'encontre de Rafik Khalifa.