L'OSCE préoccupée par l'extension des combats dans l'est de l'Ukraine

UKRAINE Les insurgés russophones de la région de Donetsk ont mené dernièrement une contre-offensive en direction du sud et se sont emparés de plusieurs localités que les forces armées de Kiev ont dû évacuer...

20 Minutes avec AFP

— 

Un soldat ukrainien à Novoazovsk, dans l'est de l'Ukraine, le 27 août 2014.
Un soldat ukrainien à Novoazovsk, dans l'est de l'Ukraine, le 27 août 2014. — AFP PHOTO/ ALEXANDER KHUDOTEPLY

Le président en exercice de l'OSCE, le Suisse Didier Burkhalter, a exprimé vendredi sa préoccupation devant la récente extension des combats dans l'est de l'Ukraine et devant «les informations» faisant état de l'arrivée de troupes et de matériels militaires russes.

Didier Burkhalter, qui est le président de la Confédération helvétique, «a exprimé sa profonde préoccupation devant l'extension de la confrontation militaire à de nouvelles zones de l'est de l'Ukraine et devant l'escalade consécutive des tensions», indique le communiqué de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Les insurgés russophones de la région de Donetsk ont mené dernièrement une contre-offensive en direction du sud et se sont emparés de plusieurs localités que les forces armées de Kiev ont dû évacuer.

«Les flux croissants de personnels militaires doivent faire l'objet d'une investigation complète»

Par ailleurs, «les informations sur des flux croissants de personnels militaires et d'équipements militaires venant de la Fédération de Russie et entrant en Ukraine sont profondément troublantes et doivent faire l'objet d'une investigation complète», a déclaré Didier Burkhalter, selon le communiqué. Les autorités de Kiev, l'Otan et les principales puissances occidentales accusent la Russie d'envoyer en territoire ukrainien des troupes et des armements pour soutenir les insurgés. La Russie nie avoir des troupes en Ukraine et qualifie de trucages les photos satellite présentées comme preuves par l'Otan.

Le président de l'OSCE «a rappelé que l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine doivent être respectées et préservées par toutes les parties et à tout moment». Leur non-respect «contreviendrait au droit international et aux principes fondamentaux de l'OSCE», a souligné le responsable suisse selon le communiqué. Il a relevé l'importance du récent sommet de Minsk, où le président russe Vladimir Poutine et son homologue Petro Porochenko se sont rencontrés pour la première fois depuis des mois. Il a «appelé les dirigeants de toutes les parties à traduire leur engagement pour la paix dans des progrès concrets et significatifs et à poursuivre leur dialogue à cet fin».