Têtards trans en eau occidentale

©2006 20 minutes

— 

Des têtards mâles peuvent devenir des grenouilles femelles sous l'effet de polluants de type oestrogène. C'est ce que vient de démontrer un laboratoire suédois. Deux espèces différentes ont été exposées à des niveaux d'oestrogène similaires à ceux constatés dans les eaux d'Europe, des Etats-Unis et du Canada. Dans les deux cas, alors que l'on comptait moins de 50 % de femelles, la proportion de celles-ci s'est inversée significativement. Pour les têtards les plus exposés, ils se sont féminisés dans 95 à 100 % des cas. L'expérience pourrait permettre d'expliquer pourquoi un tiers des grenouilles sont menacées d'extinction. Elle en dit long aussi sur l'état des eaux occidentales où les concentrations en polluants industriels et oestrogènes (des pilules contraceptives) ne cessent d'augmenter.