L’authenticité de la vidéo de l'assassinat de James Foley confirmée: Reprise des frappes aériennes

ÉTAT ISLAMIQUE La Maison Blanche a confirmé ce mercredi l'authenticité de la vidéo diffusée mardi montrant l'assassinat du journaliste américain James Foley par les djihadistes de l'Etat islamique (EI) et a repris ses frappes aériennes…

A.B. avec AFP

— 

Le journaliste américain James Foley, décapité par les djihadistes de l'Etat islamique (EI).
Le journaliste américain James Foley, décapité par les djihadistes de l'Etat islamique (EI). — S.Senne/AP/SIPA

«Les services du renseignement ont analysé la vidéo diffusée récemment montrant les citoyens américains James Foley et Steven Sotloff. Nous sommes arrivés à la conclusion que cette vidéo est authentique», a indiqué Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

La vidéo authentifiée par le FBI

Une vidéo montrant l’assassinat brutal du journaliste James Foley par un djihadiste de l’État islamique, est apparue mardi soir sur YouTube. «Le FBI a indiqué mercredi matin à la famille Foley qu’il estime que la vidéo est authentique. Le FBI poursuit une procédure plus longue d’authentification officielle», a indiqué le Global Post, le site internet pour lequel James Foley travaillait.

Le document porte la marque de fabrique des vidéos djihadistes, avec Foley revêtu de la combinaison orange similaire à celle portée par les détenus islamistes dans la prison américaine de Guantanamo.

L’EI menace de tuer un autre journaliste

L’EI, un groupe de djihadistes extrémistes qui veut instaurer un califat en Irak et en Syrie, a affirmé mardi avoir décapité le journaliste américain James Foley et menacé d’en tuer un autre en représailles aux frappes aériennes américaines en Irak.

Dans une vidéo diffusée sur internet, l’EI montre un homme masqué et habillé de noir qui coupe la gorge de James Foley. Celui-ci avait été enlevé par des hommes armés en novembre 2012 en Syrie.

Les Etats-Unis poursuivent les frappes aériennes

Les forces américaines ont procédé à de nouvelles frappes aériennes contre l’Etat islamique en Irak après la diffusion de la vidéo montrant la décapitation du journaliste américain, a annoncé un haut responsable du Pentagone.

«De nouvelles frappes ont eu lieu depuis hier (mardi)», a déclaré ce responsable qui a requis l’anonymat et n’était pas en mesure de dire précisément quelles cibles les forces aériennes américaines ont visé.