Gaza: La trêve entre Israël et le Hamas prolongée de cinq jours

PROCHE-ORIENT Cette annonce est survenue trois quarts d'heure avant la fin du précédent accord de cessez-le-feu…

20 Minutes avec AFP

— 

Photo du 11 aout 2014 montrant une femme et des enfants au bord du cratère où se trouvait autrefois sa maison démolie par une frappe israélienne à Jabalia dans le nord de la bande de Gaza
Photo du 11 aout 2014 montrant une femme et des enfants au bord du cratère où se trouvait autrefois sa maison démolie par une frappe israélienne à Jabalia dans le nord de la bande de Gaza — Roberto Schmidt AFP

Le nouveau cessez-le-feu entre Palestiniens et Israéliens dans la bande de Gaza durera cinq jours, et non trois comme annoncé auparavant, a annoncé mercredi le chef des négociateurs palestiniens au Caire, Azzam al-Ahmed.

Cette annonce survient à trois quart d'heure de l'expiration de la trêve des armes entrée en vigueur lundi, mais au moins une roquette s'était abattue sur le sud d'Israël en provenance de la bande de Gaza quelques heures auparavant, sans faire de victime. Le nouveau cessez-le-feu prendra fin mardi à 00h01 locales (lundi 23h01 heure de Paris).

Une roquette s'abat sur le sud d'Israël

Deux heures avant la fin de la trêve, une roquette de la bande de Gaza s'est abattue sur le sud d'Israël, sans faire de victime ni de dégât, menaçant de mettre le feu aux poudres. Le Hamas a aussitôt démenti ce tir, premier incident signalé depuis l'entrée en vigueur lundi de ce cessez-le-feu, mais a rappelé que sa branche armée continuait à fabriquer des roquettes.

Israël avait assuré lancer cette nouvelle guerre le 8 juillet, la quatrième entre le Hamas et l'Etat hébreu en moins d'une décennie, pour faire cesser les tirs de roquettes. Dans le même temps, le chef d'état-major de l'armée israélienne Benny Gantz prévenait que «l'opération n'était peut-être pas terminée», tandis que l'armée annonçait «prendre les mesures nécessaires en cas d'agression du Hamas».