Irak: Washington étudie l'évacuation «urgente» des civils piégés

MOYEN-ORIENT Pour éviter un «génocide potentiel»...

M.P. avec AFP

— 

Réfugiés de la communauté yazidie en Syrie le 12 août 2014.
Réfugiés de la communauté yazidie en Syrie le 12 août 2014. — Khalid Mohammed/AP/SIPA

Les Etats-Unis étudient l'évacuation «urgente» des populations civiles piégées dans les montagnes du nord de l'Irak par l'avancée des djihadistes, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Des experts de l'ONU pour les droits de l'Homme ont appelé mardi dans un message la communauté internationale à une action urgente pour empêcher «un génocide potentiel» contre la communauté yazidi d'Irak par les djihadistes. Des dizaines de milliers de membres de la minorité yazidi se sont réfugiés dans les montagnes de Sinjar pour fuir l'avancée des djihadistes de l'Etat islamique (EI).

Epuisés et déshydratés

Jusqu'à 35.000 personnes ont par ailleurs fui la région de Sinjar et se sont réfugiées au cours des dernières 72 heures dans la province de Dohuk, dans la région autonome du Kurdistan irakien, en passant par la Syrie, a affirmé mardi le HCR. Les nouveaux arrivants sont épuisés et déshydratés.

Les Etats-Unis, qui ont lancé la semaine dernière des frappes sur les positions insurgées, coordonnent les efforts des Occidentaux pour venir en aide aux populations civiles et Washington examine maintenant les différentes options pour leur évacuation, selon John Kerry.

Evaluation «rapide et critique»

«C'est exactement ce que nous évaluons», a déclaré le chef de la diplomatie américaine depuis la capitale des îles Salomons, Honiara. «Nous allons faire une évaluation rapide et critique parce que nous pensons qu'il est urgent d'essayer de faire sortir ces gens des montagnes» de Sinjar, a-t-il ajouté.

Les djihadistes de l'EI se sont emparés depuis le 9 juin de pans entiers du territoire au nord, à l'ouest et à l'est de Bagdad.