Irak: Les Etats-Unis bombardent des positions de l'Etat islamique

MOYEN-ORIENT Le Pentagone l'a annoncé ce vendredi...

N.Beu. avec AFP

— 

Barack Obama lors d'une cérémonie à Fort Belvoir, aux Etats-Unis, le 7 août 2014.
Barack Obama lors d'une cérémonie à Fort Belvoir, aux Etats-Unis, le 7 août 2014. — SAUL LOEB / AFP

Les Etats-Unis ont bombardé des positions d'artillerie de l'Etat islamique en Irak qui menaçaient les personnels américains basés à Erbil, dans le Kurdistan irakien, a annoncé vendredi le Pentagone.

«Des avions militaires américains lancent des frappes contre l'artillerie de l'Etat islamique. L'artillerie a été utilisée contre des forces kurdes qui défendent Erbil, près de personnels américains», a déclaré l'amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, sur Twitter. L'amiral Kirby a précisé que deux chasseurs bombardiers F/A 18 avaient largué des bombes de 250 kilos guidées par laser sur une pièce d'artillerie mobile près d'Erbil. Cette pièce d'artillerie servait à bombarder des forces kurdes à Erbil, dans le Kurdistan irakien, et menaçait des personnels américains basés dans la ville.

 

«La décision de frapper a été prise par le centre de commandement américain avec l'autorisation du commandant en chef», Barack Obama, a-t-il encore indiqué. Jeudi, le Président américain avait autorisé des frappes aériennes pour éviter un «génocide» et contrer l'avancée des djihadistes vers le Kurdistan irakien.

Depuis dimanche, des dizaines de milliers de personnes ont pris la fuite dans le nord du pays face à l'avancée des djihadistes qui ne sont désormais qu'à une quarantaine de kilomètres d'Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan, allié de Washington. Les combattants de l'Etat islamique (EI) avaient pris jeudi Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d'Irak, et se sont emparés du plus grand barrage du pays, à Mossoul, cité qu'ils contrôlent depuis le 10 juin.