Un Boeing 787 fait demi-tour vers Stockholm à la suite d'une panne de volets

INCIDENT D'après le site internet de Norwegian, l'avion a redécollé à 18h20...

20 Minutes avec AFP

— 

8 July 2007 - Everett, Washington - The new Boeing 787 sits outside the hanger before it is offcially unveiled.   Boeing officially debuted the technologically advanced and environmentally progressive 787 Dreamliner in a celebration attended by employees, airline customers, supplier partners and government and community officials in Everett, WA. Photo Credit: Steve Schneider/Sipa Press/0707092222
8 July 2007 - Everett, Washington - The new Boeing 787 sits outside the hanger before it is offcially unveiled. Boeing officially debuted the technologically advanced and environmentally progressive 787 Dreamliner in a celebration attended by employees, airline customers, supplier partners and government and community officials in Everett, WA. Photo Credit: Steve Schneider/Sipa Press/0707092222 — SCHNEIDER STEVE/SIPA

Un Boeing 787 «Dreamliner» qui devait relier Stockholm à Los Angeles a fait demi-tour lundi moins d'une heure après le décollage à cause d'une panne de volets, a indiqué la compagnie aérienne Norwegian.

«Nous avons eu une indication d'une panne des volets» sur les ailes, qui aident à maintenir l'avion quand il est à basse vitesse, a déclaré à l'AFP un porte-parole de Norwegian Air Shuttle, Daniel Kirchhoff. «Mais les techniciens de Boeing ont [...] localisé le problème et l'ont réparé», a-t-il ajouté, interrogé en fin d'après-midi.

D'après le site internet de Norwegian, l'avion a redécollé à 18h20.

Sécurité maximale

Le porte-parole, qui n'a pas voulu donner de détails sur la panne, a précisé que le pilote avait voulu assurer une sécurité maximale en revenant à son point de départ.

L'appareil, qui avait décollé à 15h15 avec déjà du retard, a survolé la mer Baltique pour atterrir avec moins de poids, avant de se poser sans encombre à l'aéroport de Stockholm-Arlanda peu avant 16H30.

La compagnie à bas coûts a connu une multitude de déboires depuis qu'elle a commandé et mis en service des 787, entre retards de livraison et problèmes techniques. Elle dispose de sept appareils qui desservent les États-Unis et l'Asie depuis la Scandinavie.

Elle a cependant maintenu sa confiance envers le constructeur américain, ayant annoncé en juillet son intention d'en acheter 20 supplémentaires.