Les pays de l’Otan se réconcilient

© 20 minutes

— 

Oubliée la guerre en Irak : hier à Bruxelles, les ministres de la Défense des quinze pays de l’Otan ont scellé leur réconciliation grâce à la réforme du commandement militaire de l’organisation. Depuis la chute de l’Empire soviétique, la raison d’être de l’Alliance n’était plus. Il fallait soit la dissoudre, soit lui donner de nouvelles attributions. C’est la seconde solution qui a été préférée. « Il s’agit d’une Otan renouvelée, transformée », a lancé, hier, son secrétaire général, lord Robertson, en saluant la « refondation » en cours, qui vise à adapter l’organisation à la lutte contre le terrorisme. Deux grands commandements sont créés : l’un est chargé de la conduite des opérations, l’autre de la modernisation de l’outil militaire. Les ministres ont surtout décidé de monter une force de réaction de l’Otan, censée être mobilisable dans des délais très courts et pouvoir être déployée partout dans le monde. Un embryon de cette force (5 000 à 6 000 hommes) pourrait être mis sur pied, dès le mois d’octobre.