Gaza: Le Hamas accepte une trêve mais poursuit les tirs de roquette

CONFLIT Benjamin Netanyahou déplore que les combattants du Hamas «violent leur propre cessez-le-feu»...

M.P. avec AFP

— 

Le Hamas a accepté une trêve humanitaire de 24 heures à partir de 13h heure française, selon le mouvement islamiste qui contrôle le territoire palestinien.

«En réponse à la requête de l'ONU, les mouvements de la Résistance (palestinienne) ont accepté une trêve humanitaire de 24 heures qui commencera à 14h (11h GMT) aujourd'hui», a indiqué le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, dans un communiqué.

Trêve déjà rompue

Mais des combattants du mouvement islamiste ont ensuite revendiqué de nouveaux tirs de roquettes vers Israël.

Selon l'armée israélienne, 11 roquettes ont été tirées de Gaza, dont une a été interceptée, depuis l'annonce de la trêve par le Hamas. Elles n'ont pas fait de victime.

Le gouvernement israélien n'a pas réagi dans l'immédiat à cette volte-face du mouvement islamiste palestinien au pouvoir à Gaza, qui avait dans un premier temps refusé la trêve et poursuivi ses tirs de roquettes. Mais sur CNN, Benjamin Netanyahou a déclaré: «Ils violent leur propre cessez-le-feu. Dans ces circonstances, Israël fera tout ce qu'il doit faire pour défendre son peuple».

Au moins neuf Palestiniens tués

L'armée israélienne a dont annoncé dimanche matin la fin de la trêve humanitaire et la reprise de ses opérations militaires. «A la suite des tirs incessants de roquettes par le Hamas durant la trêve humanitaire (...)l'armée va reprendre immédiatement son activité dans la bande de Gaza, dans les airs, sur la mer et au sol», expliquait un communiqué.

Au moins neuf Palestiniens ont été tués ce dimanche, ont indiqué les services d'urgence locaux.