Syrie: L’Union européenne renforce les sanctions contre le régime de Bachar el-Assad

SANCTIONS Trois nouvelles personnes et neuf entités rejoignent la liste noire de l’Union européenne. Les sanctions sont un gel des avoirs et l’interdiction de pénétrer sur le territoire européen…

20 Minutes avec AFP

— 

Une affiche électorale de Bachar al-Assad dans un quartier de Homs, le 12 mai 2014
Une affiche électorale de Bachar al-Assad dans un quartier de Homs, le 12 mai 2014 — Joseph Eid AFP

L'Union européenne a décidé mardi de renforcer les sanctions contre le régime de Bachar el-Assad, en ajoutant trois personnes et neuf entités à sa liste noire. La décision prise aujourd'hui porte le total des personnes faisant l'objet de sanctions de l'UE à 192 et le nombre d'entités à 62.

Dans un communiqué rédigé en marge de la réunion des ministres européens des Affaires étrangères, les 28 membres justifient cette mesure «compte tenu de la gravité de la situation en Syrie», «Le Conseil a visé trois nouvelles personnes et neuf entités en raison de leur implication dans la répression violente exercée contre la population civile ou du soutien apporté au régime.»

Gel des avoirs et interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE

Les sanctions consistent en un gel des avoirs et une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE. Les sanctions entreront en vigueur mercredi quand les noms des personnes et entités visées seront publiés au Journal officiel de l'UE. Le dernier élargissement des sanctions remontait au 23 juin, quand 12 ministres avaient été ajoutés à la liste.

Le régime de sanctions de l'UE, qui court jusqu'au 1er juin 2015, comprend en outre un embargo sur le pétrole et une interdiction du commerce d'armes avec la Syrie.