Crash du vol MH17 en Ukraine: Jour de deuil national mercredi aux Pays-Bas

LIVE Suivez les événements de ce mardi liés au crash le 17 juillet dernier du Boeing de la Malaysia Airlines...

B. de V.

— 

Les restes du vol MH17 de la Malaysia Airlines, abattu le 17 juillet 2014 en Ukraine.
Les restes du vol MH17 de la Malaysia Airlines, abattu le 17 juillet 2014 en Ukraine. — Alexander KHUDOTEPLY / AFP
22h18
Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi. Vous trouverez ici une synthèse des événements de la journée. A bientôt sur 20minutes.fr.
20h54
20h53: Des restes humains toujours sur le site
Des restes humains de passagers du vol MH17 abattu le 17 juillet au-dessus de l'Ukraine se trouvent encore sur le site du crash non sécurisé, tandis que des fragments de l'appareil ont été déplacés, a indiqué ce mardi la mission d'observation de l'OSCE. Cela pourrait expliquer l'incertitude concernant le nombre des corps retrouvés. Selon les autorités ukrainiennes le train venu de Torez en avait apporté 282 alors que des experts néerlandais ont déclaré être certains seulement «d'avoir 200 corps», selon Jan Tuinder, chef de la délégation néerlandaise en Ukraine.
 
20h30
20h25: La livraison de navires de guerre français à Moscou est «totalement inapproriée» pour les Etats-Unis
La livraison de navires de guerre français à la Russie est «totalement inappropriée» en raison du rôle de Moscou dans la crise ukrainienne, a estimé mardi la diplomatie américaine. «Nous estimons que personne ne devrait fournir d'armes à la Russie», a souligné une porte-parole du département d'Etat Marie Harf, alors que les responsables américains ont à plusieurs reprises exprimé leur opposition à la vente par Paris à Moscou de deux bâtiments de guerre de type Mistral.
19h37
19h35: Jour de «deuil national» mercredi aux Pays-Bas pour les victimes du MH17
19h20
19h18: La trajectoire du missile selon les Etats-Unis
Cette photo postée sur le compte Twitter de la représentation des Etats Unis à l'Otan montre la trajectoire du missile (en vert). Selon ce cliché, le missile est bien parti d'Ukraine, non loin de la frontière avec la Russie.
 
18h46
18h45: Le renseignement américain va publier de nouveaux éléments
Le renseignement américain devait présenter dans la journée des éléments de preuve accréditant la thèse de la responsabilité des rebelles pro-russes dans le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines dans l'est de l'Ukraine. «De nombreuses preuves ont déjà été présentées et elles dressent un tableau assez convaincant», a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest.
18h08
18h07: L’UE décidera jeudi une nouvelle liste de personnalités et entités russes santionnées
L'Union européenne décidera jeudi une nouvelle liste de personnalités et d'entités russes visées par des sanctions ciblées raison de leur soutien aux séparatistes pro-russes en Ukraine, a annoncé la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton. «Nous avons décidé d'accélérer la préparation des mesures ciblées décidées la semaine dernière» par les chefs d'Etat et de gouvernement lors de leur sommet à Bruxelles, a déclaré Catherine  Ashton, en précisant que la liste serait prête jeudi.
17h23
17h26: La France ne lâche pas le morceau sur les Mistral
 

La France est déterminée à honorer les contrats signés pour la livraison de navires Mistral à la Russie, malgré l'aggravation de la crise en Ukraine, ce qui braque ses alliés occidentaux de plus en plus critiques de l'attitude française.
 

17h22
17h25: Un avion belge va rapporter les boîtes noires en Grande-Bretagne


Un appareil militaire belge a décollé mardi après-midi à destination de Kiev pour rapporter les boîtes noires du vol MH17 en Grande-Bretagne, a-t-on appris auprès du ministère belge de la Défense. Un avion Embraer a quitté mardi après-midi l'aéroport militaire de Melsbroek à destination de Kiev, a indiqué le porte-parole du ministère, Didier De Weerdt.
 

17h21
17h21: La Bourse de Moscou se reprend après trois séances de chute
 

La Bourse de Moscou a rebondi mardi après trois séances de dégringolade, les investisseurs voulant croire à une amorce de dialogue permettant d'éviter une nouvelle escalade dans la crise ukrainienne à la suite du crash du MH17.
 

15h13
15h13: Les boîtes noires décryptées en Grande-Bretagne?

Les enregistrements des boîtes noires de l'avion malaisien, probablement abattu par un missile jeudi dernier au-dessus de l'Ukraine, devraient être décryptés en Grande-Bretagne, a indiqué aujourd'hui le gouvernement ukrainien. Les deux enregistreurs de vol, récupérés par les rebelles prorusses qui contrôlent la zone où est tombé le Boeing 777 avec 298 personnes à bord, ont été remis hier soir à des responsables malaisiens.

 
13h43
13h43: Les premières dépouilles arriveront mercredi aux Pays-Bas
 

Un avion transportant les premières dépouilles des victimes du vol MH17 arrivera ce mercredi aux Pays-Bas, où l'identification des corps pourrait prendre jusqu'à plusieurs mois, a assuré mardi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
«Nous nous attendons à ce que le premier avion parte demain dans le courant de la journée», a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse.
 

13h42
13h41: La Russie va faire pression sur les rebelles pour aider l'enquête
 

Le président russe Vladimir Poutine a assuré mardi que Moscou ferait tout son possible, y compris user de son influence auprès des séparatistes, pour aider à l'enquête sur le crash du Boeing malaisien dans l'est de l'Ukraine.
«La Russie fera tout ce qui est en son pouvoir pour une enquête complète, impliquant toutes les parties, en profondeur et transparente», a déclaré Poutine, cité par les agences russes lors d'une réunion du Conseil de sécurité russe.
«On nous appelle à faire pression sur la rébellion. Nous ferons bien sûr tout ce qui est en notre pouvoir, je le répète, mais cela ne suffira pas».
 

13h40
13h38: L'identification des corps pourrait prendre «des mois»

C'est du moins ce qu'annonce ce premier ministre néerlandais.
 
11h41
11h40: L'Iata dénonce un «crime» et les entraves à l'enquête

L'organisation qui regroupe l'ensemble des compagnies aériennes dans le monde, a dénoncé ce mardi les entraves à l'enquête sur le crash du vol MH17 dans l'est de l'Ukraine, et a demandé que les corps des victimes soient rapidement remis à leurs proches.

«La tragédie de MH17 est un outrage. Au cours du week-end, il a été confirmé que les passagers et l'équipage à bord de l'avion ont été les victimes d'un crime odieux», a déclaré le directeur général de l'Iata (Association internationale du transport aérien), Tony Tyler, dans un communiqué.
 

11h33
11h32:  Pour éviter l'Ukraine, survoler la Syrie


Malaysia Airlines a dévié au-dessus de la Syrie un de ses vols pour éviter l'espace aérien ukrainien après le crash d'un de ses appareils, a confirmé la compagnie aérienne, qui souligne que cette route était en accord avec les réglementations internationales.
Le vol MH4, allant de Londres à Kuala Lumpur, a suivi un trajet approuvé par l'Organisation de l'aviation civile internationale (ICAO), a indiqué la compagnie nationale dans un communiqué publié ce lundi soir.
 

11h14

11h13: Le train avec les corps est arrivé à Kharkiv

Le train réfrigéré transportant les corps des passagers du vol MH17, probablement abattu jeudi dernier par un missile, est arrivé mardi peu avant midi à Kharkiv, ville contrôlée par le gouvernement de Kiev, a rapporté un journaliste de l'AFP.
Les corps des victimes doivent être remis à une délégation néerlandaise qui les transportera par avion à Amsterdam où ils seront identifiés avant d'être remis aux familles, par l'intermédiaire des services de leurs pays.

 

Le train transportant les corps des victimes du crash de l'avion malaisien a quitté la gare de Torez, en zone rebelle. Les pressions sur Moscou ne cessent de monter. 

Le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines s'est écrasé le 17 juillet dernier dans une zone contrôlée par les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, très probablement abattu par un missile.

Kiev et les Occidentaux soupçonnent les rebelles et leurs protecteurs au Kremlin d'être responsables de ce drame.