Gaza: Plus de 100.000 Palestiniens déplacés à Gaza... John Kerry arrive au Caire pour oeuvrer en vue d'un cessez-le-feu...

CONFLIT Le conflit entrait ce lundi dans son 14e jour...

F.B., A.Ch. et B. de V.

— 

Des soldats israéliens à Gaza, le 20 juillet 2014.
Des soldats israéliens à Gaza, le 20 juillet 2014. — MENAHEM KAHANA / AFP

Vivez l’évolution de la situation en direct…

 

 

22h31

Ce live est à présent terminé, merci de l'avoir suivi. Vous trouverez ici une synthèse des événements de la journée. A bientôt sur 20minutes.fr.

21h06

21h05: Plus de 100.000 Palestiniens déplacés à Gaza, selon l'ONU

Plus de 100.000 Palestiniens ont été déplacés depuis le début de l'offensive israélienne contre la bande de Gaza le 8 juillet, a annoncé lundi l'ONU. «Le nombre de personnes cherchant refuge auprès de l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a passé la barre des 100.000 personnes», a indiqué l'ONU dans un communiqué. «C'est un tournant pour l'UNRWA, puisque le nombre de personnes cherchant refuge auprès de notre organisation est deux fois supérieur à celui du dernier conflit en 2009», a ajouté le porte-parole de l'UNRWA Christopher Gunness, en annonçant l'ouverture de 69 abris supplémentaires dans l'enclave palestinienne.
 

20h44: John Kerry arrive au Caire pour oeuvrer en vue d'un cessez-le-feu

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé lundi soir au Caire pour oeuvrer en faveur d'un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, où deux semaines d'offensive israélienne ont fait plus de 570 morts côté palestinien.
Les efforts diplomatiques se sont récemment intensifiés dans la capitale égyptienne alors que l'offensive aérienne et terrestre de l'armée israélienne sur l'enclave palestinienne ne connaissait aucun répit. Dans le même temps, les roquettes palestiniennes continuaient de s'abattre par dizaines sur le sol israélien.
 
20h20: Conflit à Gaza. «La violence doit cesser immédiatement», réclame Ban Ki-moon.

20h14: Onze Palestiniens, dont cinq enfants, tués dans un raid israélien à Gaza
Onze Palestiniens, dont cinq enfants, ont été tués dans une frappe aérienne qui a touché un immeuble résidentiel dans la ville de Gaza, ont indiqué les services d'urgence palestiniens, revoyant à la hausse le précédent bilan de sept morts.
Selon le porte-parole de secours, Achraf al-Qodra, un autre Palestinien a été tué dans le secteur de Deir el-Balah dans le centre de l'enclave palestinienne.
 
19h53: L'heure du bilan. 572 Palestiniens tués au 14e jour de l'offensive israélienne
572 Palestiniens ont été tués et plus de 3.350 blessés en 14 jours d'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la plus meurtrière depuis l'opération «Plomb Durci» en 2009, ont indiqué lundi les secours.
Côté israélien, les pertes sont essentiellement dans les rangs de l'armée, désormais déployée à l'intérieur et autour de la bande de Gaza: 25 soldats ont été tués depuis le début de l'offensive terrestre le 17 juillet, dont sept annoncés ce lundi. Deux civils ont en outre été mortellement touchés par des tirs de roquettes palestiniens sur Israël.

 
19h47: Israël doit faire plus pour protéger les civils à Gaza

C'est ce que réclame la Maison Blanche, à Washington. Les Etats-Unis ont appelé lundi Israël à faire plus pour protéger les civils au 14e jour de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza qui a fait 560 morts parmi les Palestiniens. «Nous souhaiterions que les Israéliens prennent des mesures encore plus importantes pour s'assurer de la protection des civils», a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche.


19h28: Les voyagistes français recommandent le report des séjours en Israël jusqu'à fin août


Le syndicat des voyagistes français Seto a étendu ce lundi jusqu'à la fin août la recommandation faite à ses adhérents de reporter les départs vers Israël en raison du conflit dans ce pays et dans la bande de Gaza. Le syndicat prolonge ainsi d'un mois une recommandation émise le 9 juillet et qui valait jusqu'à la fin juillet, selon un communiqué publié lundi.
 
19h08: Six Palestiniens tués dans de nouveaux bombardements israéliens à Gaza
Six Palestiniens ont été tués lundi soir dans de nouveaux bombardements israéliens à Gaza, a indiqué le service de secours de l'enclave. Un tir d'artillerie a tué trois personnes à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, et un autre a fait trois morts à Deir el-Balah, dans le centre du territoire, selon le porte-parole des services des urgences, Achraf al-Qoudra.
 
19h03: Sept nouveaux soldats israéliens tués dans la bande de Gaza

Sept soldats israéliens ont été tués à Gaza lundi, portant à 27 le nombre de militaires tués depuis le début de l'offensive contre l'enclave palestinienne, a annoncé l'armée. «Durant ces dernières 24 heures, sept soldats et officiers de Tsahal ont été tués lors de combats dans la bande de Gaza», a indiqué l'armée dans un communiqué.
 
17h40
17h39: Mahmoud Abbas et le chef du Hamas veulent un arrêt de «l'agression israélienne et la levée du blocus»

Le président palestinien Mahmoud Abbas et le chef du Hamas Khaled Mechaal ont appelé à la fin de «l'agression israélienne» contre la bande de Gaza et la levée du blocus, lors d'une rencontre lundi à Doha, a déclaré à l'AFP un responsable palestinien. Les deux hommes ont en outre décidé de «poursuivre les consultations avec les différentes factions palestiniennes et les contacts» à l'étranger en vue d'un cessez-le-feu, a ajouté Saëb Erakat.
Ainsi, a-t-il dit, Azzam al-Ahmed, responsable du Fatah, le mouvement du président Abbas, «va se rendre en Egypte», qui a joué les médiateurs lors de précédents conflits entre le Hamas palestinien et Israël et dont une proposition de cessez-le-feu la semaine dernière avait été soutenue par la Ligue arabe mais rejetée par le Hamas. Pour sa part, le secrétaire d'Etat américain John Kerry était attendu lundi au Caire où est arrivé le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, en tournée régionale pour tenter de favoriser un arrêt des hostilités entre Israéliens et Palestiniens.
 
 
17h24
17h23: Barack Obama déclare que John Kerry va pousser pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Le secrétaire d'Etat John Kerry, actuellement en route pour Le Caire, va pousser pour obtenir un cessez-le-feu immédiat à Gaza et en Israël, a déclaré le président américain Barack Obama lundi.
«Notre priorité et la priorité de la communauté internationale est d'obtenir un cessez-le-feu pour mettre fin aux combats et préserver la vie de civils innocents, tant à Gaza qu'en Israël», a déclaré Barack Obama lors d'un point de presse depuis la Maison Blanche.
17h13
17h11: François Hollande déclare qu’il faut tout faire «pour mettre un terme immédiat à la souffrance des populations à Gaza»

François Hollande s'est entretenu lundi avec le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, sur la situation à Gaza et Israël et a déclaré que «tout doit être fait pour mettre un terme immédiat à la souffrance des populations civiles à Gaza», a annoncé l'Elysée.
Ban Ki Moon a fait part au président de la République «en détail des efforts qu'il déploie actuellement au Proche Orient avec l'ensemble des partenaires et des protagonistes en cause pour parvenir le plus rapidement possible à un cessez-le-feu, puis à un règlement de la crise», selon un communiqué de l'Elysée.
16h08
16h05: Ban Ki-moon arrive en Egypte pour évoquer la situation à Gaza

Le secrétaire général des Nations unies est arrivé ce lundi en début d'aprés-midi en Egypte. Dans le cadre d'une tournée au Moyen-Orient visant à mettre fin au conflit entre Israël et le Hamas palestinien qui contrôle Gaza, le secrétaire général des Nations unies doit rencontrer le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri, tandis que le secrétaire d'Etat américain John Kerry est attendu plus tard lundi dans la capitale égyptienne.
15h57
15h56: Huit Palestiniens dont quatre enfants tués dans un nouveau raid

Huit palestiniens, dont 4 enfants, ont été tués lundi dans un bombardement israélien sur le centre de la ville de Gaza, ont indiqué les secours palestiniens.
Ces nouveaux décès portent à au moins 36 le nombre de Palestiniens tués dans une série de frappes israéliennes lundi sur l'enclave palestinienne, a indiqué Achraf al-Qodra, le porte-parole des services de secours à Gaza.
15h38
15h36: Trois morts dans une nouvelle frappe à Chajaya

Trois personnes ont été tuées par des tirs de chars ce lundi aprés-midi dans le quartier de Chajaya, à l'est de Gaza. L'armée israélienne avait déjà pillonné cette banlieue de Gaza dimanche, faisant au moins 73 morts.
15h11
15h09: Le bilan du conflit s’alourdit à 514 Palestiniens tués

Au moins 514 Palestiniens ont été tués et plus de 3.000 blessés en 14 jours d'offensive israélienne sur la bande de Gaza. Plus de 20 Palestiniens ont été tués lundi dans différentes frappes israéliennes sur l'enclave palestinienne et 45 cadavres ont été extirpés des décombres, notamment dans la banlieue de de Chajaya, à l'est de la ville de Gaza, que l'armée israélienne a pilonné dimanche faisant au moins 73 morts, a indiqué le porte-parole des services de secours, Achraf al-Qoudra.
Parmi les victimes des bombardements de lundi sur la bande de Gaza figure une famille de neuf personnes, dont sept enfants, tous tués dans une frappe près de Rafah. Cinq personnes sont mortes lundi après-midi dans une frappe qui a touché l'hôpital des Martyrs d'Al-Aqsa à Deir el-Balah, au centre de l'enclave palestinienne. Quatre autres Palestiniens ont été tués dans des frappes sur le sud de la bande de Gaza, et un Palestinien dans un raid au nord, près de la ville de Beit Hanoun. En outre, 45 dépouilles ont été retrouvées dans des décombres, dont 11 à Chajaya. De nombreuses victimes de ce qui a été dénoncé par le gouvernement palestinien comme «le massacre de Chajaya» étaient des femmes et des enfants. L'armée israélienne affirme avoir ciblé cette zone car elle servait de base arrière aux activistes du Hamas.
 
14h15
14h14: Cinq morts dans le bombardement d'un hôpital au centre de Gaza
 
Cinq personnes ont été tuées lundi par une frappe israélienne qui a touché un hôpital du centre de la bande de Gaza, selon les secours palestiniens. Le troisième étage de l'hôpital des Martyrs d'Al-Aqsa à Deir el-Balah a été visé, selon Achraf al-Qoudra, porte-parole des services de secours palestiniens dans l'enclave, qui avait fait état de 15 blessés dans un premier bilan.
13h42
13h40:  Le Koweït presse les Nations unies de mettre fin à l'«agression israélienne» à Gaza

Le Koweït a appelé lundi le chef des Nations unies Ban Ki-moon à mobiliser la communauté internationale pour mettre fin à l'«agression» d'Israël contre la bande de Gaza qui a fait plus de 500 morts dans ce territoire palestinien, en deux semaines. Cet appel a été lancé lors d'une rencontre de Ban Ki-moon avec le ministre koweïtien des Affaires étrangères, cheikh Sabah Khaled Al-Sabah, selon l'agence officielle Kuna.
Le secrétaire général des Nations unies se trouvait lundi au Koweït, deuxième étape d'une tournée régionale, destinée à pousser vers une trêve à Gaza. Il a eu, après son arrivée, un entretien avec l'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah. Le ministre koweïtien des Affaires étrangères a renouvelé au cours de sa rencontre avec  Ban Ki-moon le «soutien de son pays au peuple palestinien et condamné les actes d'agression israéliens», a rapporté la Kuna. Il a exhorté le secrétaire général des Nations unies «à demander à la communauté internationale d'assumer ses responsabilités et de mettre fin à cette dangereuse agression».
Le ministre a réitéré l'appui du Koweït à la proposition égyptienne de cessez-le-feu, sans conditions, qui a été rejetée par le Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza.
 
 
12h53
12h30 - Piégé par un micro, John Kerry dit ce qu'il pense du conflit
Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a laissé paraître son irritation vis-à-vis d’Israël, devant un micro resté branché à son insu, dimanche, entre des interviews télévisées.
S’adressant à un responsable du Département d’Etat Jonathan Finer, John Kerry s’est exclamé : « J’espère que qu’ils ne vont pas considérer cet événement comme une invitation à en faire plus!» (…) «Il serait mieux qu’ils le prennent comme un avertissement». «Quelle opération ciblée, en effet, quelle opération ciblée!», a-t-il poursuivi visiblement irrité par le bilan des morts civils dans l’opération israélienne. «Je crois, Jon, que nous devrions y aller ce soir. C’est de la folie de rester ici à ne rien faire. Allons-y.»
12h28
12h25: La Cisjordanie en deuil et en grève contre l'offensive à Gaza

La Cisjordanie occupée était paralysée par une grève générale lundi en réaction aux violents bombardements israéliens de la bande de Gaza la veille. L'appel à la grève a été lancé par les syndicats et plusieurs mouvements islamistes, avant d'obtenir aussi le soutien de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) du président Mahmoud Abbas, qui a appelé à des manifestations dans tout le territoire après 21h et la rupture du jeûne du Ramadan.
A travers toute la Cisjordanie, les magasins, les marchés et les bâtiments publics n'ont pas levé leurs rideaux de fer en solidarité avec les résidents de Gaza qui ont connu dimanche la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne, ont constaté des journalistes de l'AFP. Par ailleurs dans la nuit de dimanche à lundi, quelque 4.000 personnes ont manifesté à Ramallah, et un rassemblement a également eu lieu à Naplouse.
 
12h01
11h58: Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies réuni en urgence

Une session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme des Nations unies se réunira ce mercredi, à la demande de l’Egypte, au sujet du conflit à Gaza, rapporte l’agence Reuters.
 
11h53
11h50: Le Hezbollah serait prêt à apporter son aide au Hamas

D’après le quotidien israélien Haaretz, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, aurait assuré le Hamas de son soutien et serait prêt à lui venir en aide dans sa riposte face à Israël.
 
10h45
10h43: D'après l'armée israélienne, des roquettes viennent d'être tirées depuis Gaza sur les villes du sud d'Israël

 
10h38
10h35: Israël accusé d'utiliser des bombes au phosphore

Selon les représentants des autorités sanitaires de Gaza, Israël utiliserait des bombes au phosphore. Cette informaiton, diffusée sur Al Djazeera, n'a pas été confirmée.
Les bombes au phosphore sont des armes chimiques dont les dommages à long terme sur la santé peuvent être très graves.
10h28
10h24 : La presse israélienne continue de soutenir l’action contre Gaza

Alors que le nombre de morts depuis le début de l'offensive israélienne contre la bande de Gaza s’établit désormais à 508 Palestiniens, en majorité des civils, et 20 Israéliens dont 18 militaires, les journaux israéliens continuent d'exprimer leur soutien à la «guerre», tout en notant que chacun doit réaliser que le conflit sera sanglant pour l'Etat hébreu: «Ceux qui pensaient que l'armée allait se promener à travers Gaza dans une sorte de guerre digitale de luxe depuis le ciel et qu'on allait "la mettre" (à l'ennemi) ont tout faux. Les jeux Playstation depuis les cieux, avec des petites croix sur les cibles, c'est fini. Désormais il s'agit d'une guerre de combats rapprochés pour tuer ou être tué», estime Alex Fishman dans les colonnes du journal Yedioth Ahronoth.
09h55
9h54 - L'armée israëlienne poste une vidéo de la «neutralisation» de membres du Hamas ce lundi matin

 
09h14
8h56 - John Kerry au Caire pour réclamer un «cessez-le-feu immédiat»
Le conflit entre Israël et le Hamas à Gaza ne montre aucun signe de répit ce lundi, au 14e jour de l’offensive Israélienne sur l’enclave palestinienne, au lendemain de sa journée la plus sanglante et malgré les appels de la communauté internationale à la trêve.
Les 15 pays membres du Conseil de sécurité ont demandé dans la nuit, à l’issue de deux heures de consultations à huis clos, un «retour à l’accord de cessez-le-feu de novembre 2012» entre Israël et le Hamas et appelé au «respect des lois humanitaires internationales, notamment sur la protection des civils».
Le président américain Barack Obama, s’inquiétant du «nombre croissant de morts» à Gaza, a indiqué que son chef de la diplomatie John Kerry allait se rendre au Caire lundi, et a dit rechercher un «cessez-le-feu immédiat».
08h48
8h44 - Gaza: Washington confirme la mort de deux citoyens américains
Le département d’Etat a annoncé dimanche soir la mort de deux citoyens américains à Gaza, sans confirmer les informations de presse indiquant qu’ils s’agissaient de soldats des forces militaires israéliennes.
«Nous pouvons confirmer la mort des citoyens américains Max Steinberg et Sean Carmeli à Gaza», a indiqué la porte-parole du département d’Etat Jen Psaki dans un bref communiqué, précisant n’avoir «plus rien à ajouter pour le moment» par respect pour leurs proches.
Selon le Los Angeles Times et le Jewish Journal of Greater Los Angeles, les deux hommes étaient membres de l’armée israélienne, et faisaient partie de la brigade Golani.
Carmeli, 21 ans, né de parents israéliens, a grandi au Texas, tandis que Steinberg, 24 ans, était originaire du sud de la Californie. Steinberg avait rejoint l’armée israélienne à la fin de 2012 et était un tireur d’élite de la brigade Golani, ont rapporté ces deux médias.
08h40
8h26 - Des soldats israéliens touchés dans l’attaque du commando
Selon la radio militaire israélienne, des soldats israéliens ont été «touchés» lors d’échanges de tirs ce lundi matin entre Tsahal et le commando palestinien qui s’est infiltré par deux tunnels dans le nord de la bande de Gaza. Mais la radio ne précise pas si les soldats israéliens touchés sont morts ou blessés.
Dix Palestiniens seraient en revanche mort lors de l’attaque affirme l’armée israélienne. Une fois intercepté, le commando palestinien s’était séparé en deux. L’un a été repéré et attaqué par un avion ou un drone, tandis que le deuxième groupe est parvenu à s’approcher du kibboutz (village collectiviste) de Nir Am.
Des combats se sont ensuite déroulés entre des soldats israéliens arrivés sur place et le groupe de Palestiniens qui a utilisé notamment des lance-roquettes, a ajouté la radio.
08h20
8h - 502 Palestiniens morts en deux semaines et 18 soldats israéliens
Ce lundi matin, on dénombre 502 morts en deux semaines côté palestinien et 18 soldats israéliens tués. Dimanche, la journée la plus sanglante depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne, a fait 130 morts côté palestinien. Dans les rangs israéliens, 13 soldats de la brigade Golani ont été tués ces dernières 24 heures dans la bande de Gaza, portant à 18 le nombre de militaires morts depuis le début de l'offensive «Bordure protectrice», le bilan le plus lourd pour les forces israéliennes depuis 2006.
08h01
7h53 - Plus de 10 Palestiniens infiltrés en Israël tués
Plus de dix Palestiniens qui avaient réussi à s'infiltrer par deux tunnels de la bande de Gaza dans le sud d'Israël ont été tués lundi matin par des soldats israéliens, a annoncé un porte-parole de l'armée.
 
#News : 2 cellules terroristes ont infiltré #Israël via des tunnels. Tsahal a agi et éliminé 10 terroristes. Les soldats sécurisent la zone. — Tsahal-IDF (@Tsahal_IDF) 21 Juillet 2014

«Des terroristes qui s'étaient infiltrés en Israël par deux tunnels dans le nord de la bande de gaza ont été interceptés par l'armée israélienne qui a tué plus de dix terroristes», a affirmé le porte-parole sur son compte Twitter.
Les localités israéliennes situées à proximité de la bande de Gaza ont été mises en état d'alerte lundi matin et les habitants ont été appelés à ne pas sortir de chez eux, a indiqué la radio militaire. La radio a affirmé qu'en raison de la censure elle ne pouvait pas donner de détails. Cette procédure d'alerte est notamment utilisée dans les cas de tentatives d'infiltration de Palestiniens de la bande de Gaza en territoire israélien.
07h49
7h30 - Cazeneuve dénonce des «violences antisémites» à Sarcelles
Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est rendu lundi matin à Sarcelles (Val-d’Oise), théâtre de violences dimanche tout l’après-midi, pour y dénoncer des «actes graves, intolérables» et des «violences antisémites».
Jets de projectiles sur les forces de l’ordre, véhicules incendiés, quelques magasins pillés… Les premières dégradations avaient immédiatement suivi un rassemblement de militants propalestiniens que la préfecture avait interdit.
07h29
07h24 -  Les corps de 16 Palestiniens retrouvés dans les décombres
Les corps de 16 Palestiniens tués lors d’un raid aérien israélien ont été retrouvés lundi matin dans les décombres d’une maison près de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon les services de secours palestiniens.
Ce raid mené dimanche soir contre cette maison avait déjà fait neuf morts. Ces décès portent à 501 le nombre de Palestiniens tués depuis le début de l’opération israélienne dans la bande de Gaza le 8 juillet.
05h50
05h50 - Le Conseil de sécurité de l'ONU déplore le lourd bilan
Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé dimanche soir sa «grave préoccupation devant le nombre croissant de victimes» du conflit à Gaza et réitéré son appel à «cesser immédiatement les hostilités». Les 15 pays membres «appellent au respect des lois humanitaires internationales, notamment sur la protection des civils».
4h30

Dimanche soir, la branche armée du mouvement palestinien Hamas a revendiqué l'enlèvement d'un soldat israélien. L’annonce a déclenché des manifestations de joie dans les rues de la ville de Gaza. Il s’agirait du soldat Shaul Aaron. L'ambassadeur israélien à l'ONU Ron Prosor a toutefois démenti cet enlèvement, affirmant que « ces rumeurs sont fausses».

Plus de 120 Palestiniens sont morts dimanche dans le pilonnage par l'armée israélienne d'une banlieue de Gaza, faisant de cette journée la plus sanglante depuis le début du conflit, où 13 soldats israéliens ont été tués et, selon le Hamas, un autre kidnappé.