EN DIRECT. Gaza: Obama s'inquiète de l'escalade des violences... Plus de 40.000 déplacés depuis le début du conflit...

PROCHE-ORIENT Revivez l'évolution de la situation à Gaza...

20 Minutes avec AFP

— 

De la fumée se dégage à Gaza, après qu'un missile israélien a frappé la ville, le 18 juillet 2014.
De la fumée se dégage à Gaza, après qu'un missile israélien a frappé la ville, le 18 juillet 2014. — Lefteris Pitarakis/AP/SIPA
20h16

Jeudi soir, Israël a lancé une opération terrestre israélienne au onzième de ce nouveau conflit qui oppose l'Etat israélien et le Hamas. Pourquoi avoir lancé une opération au sol? La réponse dans notre décryptage.Les soldats israéliens, appuyés par l'aviation et les chars, ont commencé à détruire vendredi des tunnels à Gaza utilisés par le Hamas pour ses opérations armées, au 2e jour d'un assaut terrestre ayant coûté la vie à 33 Palestiniens.

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit tenir une réunion d'urgence à partir de 21h tandis que le président américain Barack Obama a dit craindre «la perte de davantage de vies innocentes».


Ce live est maintenant terminé, nous vous remercions de l'avoir suivi.
18h58
18h57: 274 mort et 2.000 blessés depuis le 8 juillet
Au total 274 Palestiniens ont péri et plus de 2.000 ont été blessés depuis le début le 8 juillet de l'offensive israélienne déclenchée contre la bande de Gaza par des raids aériens avant de s'étendre à un assaut terrestre lancé jeudi soir. Côté israélien, un soldat et un civil ont été tués.
18h44
18h50: Gaza: Une opération militaire terrestre, pour quoi faire?
La quatrième opération militaire depuis 2005 avec les mêmes objectifs: priver le Hamas à Gaza de sa capacité à tirer des roquettes sur Israël. Mais quels ont été les résultats par le passé. La réponse dans notre décryptage.
18h42
18h40 : Obama s'inquiète de l'escalade des violences tout comme l'UE
Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est entretenu par téléphone vendredi avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour exprimer ses inquiétudes sur la situation à Gaza, au lendemain de l'offensive terrestre lancée par l'Etat hébreu sur l'enclave palestinienne.

De son côté, l'Union européenne s'est déclarée «très préoccupée» par «l'escalade» à Gaza, qui rend «plus urgent que jamais» la recherche d'un cessez-le-feu.
17h47
17h45: Manifestation propalestinienne à Berlin
Si à Paris, la manifestation de soutien aux Palestiniens qui devait se dérouler demain a été interdite par la préfecture de police, il n’en est visiblement pas de même en Allemagne à Berlin et aussi en Turquie.
17h40

17h40 : Plus de 40.000 personnes déplacées
Le nombre de personnes déplacées par le conflit à Gaza a presque doublé depuis le début de l'intervention terrestre israélienne, atteignant plus de 40.000 personnes, a indiqué l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens.

17h25
17h15 Le Hamas booste les affaires du proprio de SFR
Patrick Drahi, le propriétaire de SFR, peut se frotter les mains. Celui qui détient la 12ème fortune française selon Challenges, avec un magot évalué à 6 milliards d'euros, voit les audiences de sa chaîne israélienne d'information en continue i24news doper par le conflit dans la bande de Gaza, rapporte L'Opinion vendredi. «Le Hamas nous a donné un formidable coup de publicité...Depuis le début des évènements, on bat tous nos records d'audience», explique au quotidien le directeur de la chaîne, Stéphane Calvo, qui diffuse des programmes en anglais, français et arabe.
16h44
16h40: L’histoire tumultueuse de la bande de Gaza

16h38
16h35: Tout comprendre au conflit en une infographie
 
16h30
16h29: 274 Palestiniens sont décédés depuis le début du conflit

Au moins 30 Palestiniens, dont trois adolescents et un bébé, ont été tués depuis le début de l'offensive terrestre lancée jeudi soir par Israël à Gaza, portant à 274 le nombre de morts palestiniens au onzième jour du conflit.
Un soldat israélien a été tué au cours de l'offensive, deuxième victime israélienne depuis le début des hostilités.

 

16h14
16h14: Au moins trois Palestiniens ont été tués vendredi

Au moins trois Palestiniens ont été tués vendredi après-midi par de nouveaux bombardements israéliens dans la bande de Gaza, au 11e jour de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne, selon les services de secours.

Deux personnes ont péri à Khan Younès (sud) et une troisième à Nousseirat (centre), a détaillé le porte-parole des services de secours de Gaza Achraf al-Qudra.

16h13
16h12: Abbas demande à la Suisse également de faire pression pour un cessez-le-feu

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a adressé une lettre à la Suisse, en tant qu'Etat dépositaire des Conventions de Genève - des textes fondamentaux du droit humanitaire, pour organiser une conférence d'urgence sur la situation dans les Territoires occupés.

La Suisse «est en train d'examiner cette demande, en particulier le suivi à y donner. A cette fin, des contacts sont en cours avec les différents acteurs», a indiqué le DFAE.

Selon la NZZ, une telle réunion d'urgence des Etats signataires des Conventions de Genève permettrait à Mahmoud Abbas de faire pression sur Israël. Les Conventions de Genève ont pour objectif de protéger les personnes ne participant pas aux opérations armées lors de situations de conflits. Selon les Palestiniens, la 4ème Convention de Genève qui vise à protéger « les personnes civiles en temps de guerre » est violée par les agissements d'Israël.

16h11
16h10: Abbas demande à la France de peser sur le Hamas pour accepter une trêve
Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé à la France de contacter la Turquie et le Qatar pour convaincre le mouvement islamiste Hamas d'accepter une trêve avec Israël, a déclaré vendredi au Caire le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.
16h09
16h09: Pourtine et son homologue iranien discutent du conflit à Gaza

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue iranien Hassan Rohani ont souligné vendredi au cours d’une conversation téléphonique la «nécessité d’un arrêt immédiat du conflit» dans la bande de Gaza, où l’armée israélienne a déclenché la veille une offensive terrestre.

«Les deux parties ont souligné la nécessité d’un arrêt immédiat du conflit armé et de la reprise d’un dialogue israélo-palestinien», a déclaré dans un communiqué le Kremlin.

16h08
16h00: Réunion d'urgencedu Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit tenir une réunion d'urgence sur la situation à Gaza vendredi après-midi à la suite du déclenchement de l'opération terrestre israélienne, ont indiqué des diplomates. Cette réunion doit se tenir à partir de 19h GMT (21h en heure française), à la demande de la Jordanie et de la Turquie.

Depuis le début de la crise à Gaza, le Conseil a tenu une première réunion le 10 juillet, sans parvenir à un accord sur une initiative, avant d'appeler deux jours plus tard à un cessez-le-feu dans une déclaration unanime.

14h12
14h11: Israël réduit sa présence diplomatique en Turquie après des incidents

Israël a décidé de réduire au minimum sa présence diplomatique en Turquie, qui a vivement condamné ses opérations militaires à Gaza, après de violentes manifestations à Istanbul et Ankara devant les missions israéliennes.

«A la suite des manifestations d’hier, il a été décidé de réduire le personnel diplomatique en Turquie», a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’ambassade d’Israël, qui a précisé que les représentations israéliennes ne seraient cependant pas fermées. Ces départs concernent aussi les familles des diplomates, a-t-on précisé de même source.

13h50
14h: Le pape François a appelé Mahmoud Abbas et Shimon Peres

Le pape François a «appelé personnellement» les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas, pour exprimer «sa forte préoccupation au sujet de l’actuelle situation de guerre» qui concerne «tout particulièrement» la bande de Gaza, a indiqué vendredi le Vatican.

Jorge Mario Bergoglio leur a fait savoir que «ce climat d’hostilité, de haine et de souffrance croissantes entre les deux peuples, engendre de nombreuses victimes et donne lieu à une situation de grave urgence humanitaire», selon un communiqué du Vatican.

13h48
13h45: Claude Bartolone fait part de sa «très vive préoccupation»

Le président de l'Assemblée nationale (PS) a exprimé sa «très vive préoccupation» sur la situation, invitant les deux parties à la «responsabilité» et à la «retenue». «Seul le dialogue pourra conduire à une solution politique durable, condition pour la sécurité d'Israël et la viabilité du futur État palestinien», a souligné Claude Bartolone dans un communiqué. «La France doit peser de tout son poids pour qu'un cessez-le-feu puisse intervenir au plus tôt et permettre la reprise des négociations sur le fond», a-t-il encore indiqué. Cet élu de Seine-Saint-Denis a aussi appelé dans son communiqué les Français «de toutes les sensibilités et les confessions à ne pas contribuer à importer, sur notre territoire, ce conflit qui déchire le Proche-Orient».

13h14
13h05: Israël réduit son personnel diplomatique en Turquie après les manifestations de jeudi

«A la suite des manifestations d[e jeudi], il a été décidé de réduire le personnel diplomatique en Turquie», a indiqué un porte-parole de l'ambassade d'Israël. Cette évacuation concerne aussi les familles des diplomates postés en Turquie, a-t-on précisé de même source. Des centaines de manifestants turcs réunis à l'appel d'organisation islamistes ont attaqué aux premières heures de vendredi le consulat général d'Israël dans le centre d'Istanbul, provoquant une intervention musclée des forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau.

12h02

11h53: Netanyahou prêt à élargir l'opération terrestre

«Mes instructions (...) sont de se préparer à la possibilité d'élargir de manière significative l'opération terrestre et l'armée se prépare en fonction», a dit le Premier ministre Benyamin Netanyahou à l'ouverture d'une réunion du gouvernement.

11h59

11h51: 265 Palestiniens tués au 11e jour d'offensive
Au moins 24 Palestiniens, dont trois adolescents et un bébé, ont été tués depuis le début de l'offensive terrestre à Gaza, portant à 265 le nombre de morts palestiniens au onzième jour du conflit.
Parmi les victimes palestiniennes, trois adolescents, âgés de 12 à 16 ans, ont été tués peu avant 11h par des tirs de chars israéliens près de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, et cinq personnes, dont un bébé de cinq mois, ont également été tuées par des tirs israéliens lors d'incidents dans la ville de Rafah (sud). Selon le Centre palestinien pour les droits de l'Homme, basé à Gaza, les civils représentent plus de 80% des victimes de l'offensive lancée par Israël pour faire cesser les tirs de roquettes du Hamas, qui contrôle l'enclave.

11h58
11h46: 70% de Gaza sans électricité

Quelque 70% des secteurs de la bande de Gaza sont privés d'électricité, a-t-on appris auprès des services concernés dans l'enclave palestinienne. «Toutes les lignes avec Israël ont été coupées. Nous ne recevons aucune électricité d'Israël. D'habitude nous recevons 120 MW. Aujourd'hui, c'est zéro», a déclaré Fathi Cheikh Khalil, le directeur de l'Office de l'électricité à Gaza. «Nous avons demandé à la Croix-Rouge de coopérer avec nos équipes pour réparer certaines des lignes coupées à Gaza. Nous avons aussi demandé aux services de l'électricité israéliens de réparer des lignes de leur côté, mais ils ont répondu que c'était trop dangereux», a-t-il expliqué.
Les lignes ont été coupées au cours des hostilités entre l'armée israélienne et le mouvement islamiste Hamas qui contrôle l'enclave palestinienne, sous un strict blocus israélien depuis 2006. «Maintenant 70% de la bande de Gaza est sans électricité. La pire situation est dans le nord (du territoire), où il n'y a plus de courant du tout», a précisé Fathi Cheikh Khalil.

Même en temps normal, les coupures de courant à Gaza sont quotidiennes, de 8 à plus de 12 heures par jour, affectant les hôpitaux, écoles, commerces, ou encore usines de traitement des eaux du territoire et de ses 1,8 million d'habitants. Eviron 30% des besoins en électricité de la bande de Gaza sont assurés par une seule centrale approvisionnée par Israël. Cette centrale de 50 MW fonctionnait vendredi, ravitaillant -pendant 16 heures seulement- l'ouest et le centre de la bande de Gaza. Le fonctionnement de cette centrale a été interrompu à plusieurs reprises ces derniers mois. Selon l'ONU, la demande en électricité du territoire est estimée à 360 mégawatts, dont 120 fournis par Israël, 22 par l'Egypte et 80 produits par la centrale.

11h10
11h10: L'assaut terrestre à Gaza vise à «frapper» les tunnels du Hamas, affirme Netanyahou

L'opération militaire terrestre israélienne lancée dans la bande de Gaza est essentielle pour «frapper» les tunnels du Hamas, les bombardements étant insuffisants, a affirmé le Premier ministre Benyamin Netanyahou. «Ce n'est pas possible de régler (le problème) des tunnels depuis les airs uniquement, nos soldats font aussi cela sur le terrain», a-t-il dit à l'ouverture d'une réunion du cabinet, précisant que l'armée allait «frapper les tunnels de la terreur allant de Gaza jusqu'en Israël».

11h04
11h: 23 Palestiniens tués depuis le début de l'offensive terrestre

Au moins 23 Palestiniens ont été tués en quelques heures ainsi qu'un soldat israélien depuis le début jeudi soir de l'offensive terrestre lancée malgré les appels de la communauté internationale à éviter l'escalade et les pertes civiles.  Selon un responsable de l'ONU, quelque 30.000 personnes se sont réfugiées dans les installations de l'ONU dans cette bande de terre palestinienne de 362 km2, où s'entassent dans la misère 1,8 million d'âmes soumises à un blocus israélien depuis plusieurs années.

10h52

10h51: Trois adolescents palestiniens tués par des tirs israéliens, selon les secours

Trois adolescents palestiniens ont été tués par des tirs de chars israéliens dans le nord de la bande de Gaza, ont indiqué les services d'urgence palestiniens. Les victimes sont âgées de 12 à 16 ans, a précisé le porte-parole des services d'urgence, Achraf al-Qodra. Elles ont trouvé la mort dans une zone située entre les villes de Beit Hanoun et Beit Lahiya, tout près de la frontière avec Israël.

10h49

10h45: Infographie des roquettes tirées depuis la bande de Gaza
L'objectif principal des forces terrestres entrées à partir de plusieurs points dans Gaza, enclavée entre Israël, l'Egypte et la mer Méditerranée, est de détruire les tunnels souterrains de contrebande construits par le Hamas pour faire entrer des marchandises, de l'argent et surtout des armes. Selon l'armée, quelque «vingt lance-roquettes» ont déjà été détruits et «neuf frappes» ont visé des tunnels depuis jeudi. Une infographie pour comprendre quels types de roquettes sont employées par le Hamas.

10h38
10h25: Mahmoud Abbas appelle la Suisse à l'aide

Le président de l'Autorité palestinienne a adressé une lettre à la Suisse, en tant qu'Etat dépositaire des Conventions de Genève, pour organiser une conférence d'urgence sur la situation dans les Territoires occupés, selon le journal zurichois Neue Zuercher Zeitung. La lettre a été envoyée le 9 juillet dernier à Didier Burkhalter, président en exercice de la Confédération helvétique et ministre des affaires étrangères. La Suisse, ajoute le journal, est en train d'évaluer sa réponse.
Selon le journal suisse, une telle réunion d'urgence des Etats signataires des Conventions de Genève permettrait à Mahmoud Abbas de faire pression sur Israël. Les Conventions de Genève ont pour objectif de protéger les personnes ne participant pas aux opérations armées lors de situations de conflits. Selon les Palestiniens, la 4ème Convention de Genève qui vise à protéger «les personnes civiles en temps de guerre» est violée par les agissements d'Israël.
La Palestine est devenue membre des 4 Conventions de Genève et au 1er protocole additionnel tout récemment, le 2 avril dernier. Grâce à son statut d'Etat observateur obtenu en novembre 2012 à l'ONU, la Palestine a la possibilité de demander l'accès à diverses conventions et organisations internationales. Les Palestiniens sont attachés en particulier à la 4ème Convention sur la protection des civils, qui définit les devoirs de la puissance «occupante».
Cette Convention, qui a vu le jour 12 août 1949, est souvent citée par l'Autorité palestinienne en raison de son applicabilité aux Territoires palestiniens comme «territoires occupés» et à la colonisation juive. Parmi les obligations de la puissance occupante, spécifiées dans l'article 49 de la Convention, figurent l'interdiction des transferts forcés et des déportations de masse ou individuelles, celle de la destruction des biens mobiliers ou immobiliers, sauf si celle-ci est rendue «absolument nécessaire par les opérations militaires».

10h13
10h11: L'assaut terrestre est «inacceptable», selon la Norvège
«J'estime qu'il est inacceptable que l'on entame une opération terrestre, surtout si l'on considère qu'il était possible d'obtenir un cessez-le-feu» avec le Hamas, a déclaré le chef de la diplomatie norvégienne, Boerge Brende, sur la chaîne TV2 Nyhetskanalen. Tout juste de retour d'une visite dans la région lors de laquelle il dit avoir mis en garde le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou contre une «invasion terrestre», Boerge Brende a estimé que celle-ci «engendrerait une situation encore plus difficile». Jugeant «déchirante» la mort d'enfants palestiniens tués dans des bombardements israéliens ces derniers jours, le ministre norvégien a dit redouter que l'offensive déboucherait sur la mort d'autres civils.
10h02
10h: Plus d'informations sur le soldat israélien tué
Selon Haaretz, le soldat israélien tué serait le sergent Eitan Barak, âgé de 20 ans et originaire de Herzliya, au nord de Tel Aviv.
09h54
9h50: L'Espagne déplore l'offensive israélienne, exige le respect des civils
«L'Espagne exprime sa profonde préoccupation après l'annonce officielle israélienne d'une intervention terrestre à Gaza», indique son ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. «L'Espagne déplore la décision et appelle instamment à la retenue maximum et au respect scrupuleux de la vie des civils et des installations publiques comme les écoles et les centres de santé», ajoute le ministère.
Madrid «réitère son appel au cessez-le-feu à toutes les parties au conflit et réaffirme la nécessité du retour au calme pour permettre la reprise des négociations vers une solution fondée sur deux Etats (palestinien et israélien, ndlr), gravement mise à mal par les évènements actuels». Jeudi soir, des centaines de personnes ont manifesté dans le centre de Madrid, à l'appel de syndicats et de plusieurs associations, derrière une banderole où était écrit «Arrêtons le génocide palestinien».
09h49
9h20: 19 Palestiniens tués dans l'assaut terrestre
Dix-neuf Palestiniens ont été tués en quelques heures depuis le début jeudi soir de l'offensive terrestre. Depuis le 8 juillet et le début de l'offensive aérienne contre Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes, 260 Palestiniens ont été tués et 1.770 blessés, selon des sources médicales palestiniennes. Un civil et un soldat israélien ont été tués.
Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007, a affirmé qu'«Israël allait payer un prix élevé». «Ce que l'occupant israélien n'a pas réussi à réaliser par ses raids aériens et maritimes, il ne le réalisera pas par son offensive terrestre qui est vouée à l'échec», a déclaré à l'AFP le chef en exil du mouvement islamiste, Khaled Mechaal. Les combattants du Hamas et du Jihad islamique, son allié, ont continué de lancer des roquettes vers Israël pendant la nuit et en début de matinée.
08h28
8h27: Attaque au consulat d'Israël à Istanbul

Des centaines de manifestants turcs ont attaqué dans la nuit le consulat général d'Israël à Istanbul, provoquant une intervention musclée des forces de l'ordre, a rapporté l'agence de presse Dogan.
Réunis à l'appel d'organisations pro-islamistes pour dénoncer les opérations militaires de l'Etat hébreu dans la bande de Gaza, la foule a lancé des pierres, brisant des vitres de la représentation située dans le quartier de Levent, sur la rive européenne de la mégapole, tandis que certains manifestants ont tenté de pénétrer dans l'enceinte du complexe avec des drapeaux palestiniens.
La police antiémeute déployée en nombre est intervenue à plusieurs reprises en faisant usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser les manifestants qui ont scandé «Israël assassin, quitte la Palestine!» ou «Juif assassin!» jusqu'au petit matin.

07h39

7h30: Un soldat israélien tué dans l'offensive terrestre à Gaza
Un soldat israélien a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi dans le nord de Gaza, a annoncé vendredi l'armée israélienne, soit le premier soldat mort depuis le lancement de l'offensive terrestre jeudi soir. «Nous sommes en train de vérifier les circonstances dans lesquelles le soldat a été tué, et nous les publierons quand nous les connaîtrons», a déclaré le porte-parole de l'armée, le général Moti Almoz, à la radio militaire.

7h35
7h30: Mises en garde internationales
Israël a lancé dans la nuit de jeudi à ce vendredi une opération terrestre dans la bande de Gaza, Washington mettant aussitôt en garde Israël contre «une nouvelle escalade». Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a lui aussi déploré le déclenchement de cet assaut terrestre et demandé à Israël d'agir «bien plus pour faire cesser les pertes civiles», alors que vendredi matin, au onzième jour de l'opération d'Israël contre le Hamas, le bilan se montait à 258 morts palestiniens.
>> Revivez les événements de jeudi en direct par ici
Le président palestinien Mahmoud Abbas, qui a rencontré jeudi son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, a déploré que l'offensive terrestre allait causer «davantage d'effusion de sang» et compliquer les efforts pour mettre fin au conflit dans l'enclave. L'Egypte, qui joue les médiateurs, a dénoncé «l'escalade» israélienne et demandé aux belligérants d'accepter sa proposition de trêve.
Treize Palestiniens, dont un bébé, ont été tués depuis le début de l'opération terrestre, portant donc à au moins 258 le nombre de Palestiniens tués depuis le début de l'opération israélienne «Bordure protectrice» à Gaza le 8 juillet. Un soldat israélien a également été tué lors de l'offensive terrestre. En outre, plus de 1.770 personnes, en majorité des civils, ont été blessées. Israël cherche à neutraliser la puissance de feu du Hamas, mouvement terroriste pour Israël et l'Occident, qui a frappé l'Etat hébreu avec plus de 1.000 roquettes pendant 10 jours et a fait un mort.