EN DIRECT. Gaza: L'opération terrestre fait ses premiers morts... 18.000 réservistes supplémentaires...

EN DIRECT Suivez l'évolution de la situation en direct...

C.B.

— 

La fumée s'élève sur Gaza après un bombardement, le 16 juillet 2014.
La fumée s'élève sur Gaza après un bombardement, le 16 juillet 2014. — JACK GUEZ / AFP
0h50: L'opération terrestre fait ses premières victimes
Cinq Palestiniens, dont un bébé, ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi par des tirs de chars israéliens dans la bande de Gaza, ont indiqué les services d'urgence locaux. Il s'agit des premiers morts palestiniens depuis le déclenchement de l'opération terrestre lancée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza.
23h39
23h38 - Israël approuve la mobilisation de 18.000 réservistes supplémentaires
Le gouvernement israélien a approuvé la demande de l’armée de mobiliser 18.000 réservistes supplémentaires.
22h28
22h28 - Israël va «payer un prix élevé», assure le Hamas
«Le début de l'attaque israélienne au sol contre Gaza est une étape dangereuse, dont les conséquences sont incalculables», a déclaré le porte-parole du Hamas à Gaza, Fawzi Barhoum dans un communiqué. «Israël va payer un prix élevé (...) Le Hamas est prêt à la confrontation», a-t-il ajouté.
21h49
21h49 - Israël lance une opération terrestre dans la bande de Gaza
Israël a lancé jeudi soir une opération terrestre sur la bande de Gaza, après dix jours de raids ayant fait 240 morts, a annoncé l'armée dans un communiqué.

«Après dix jours d'attaques aériennes, maritimes et terrestre du Hamas et des refus répétés de calmer la situation, l'armée a lancé une opération terrestre dans la bande de Gaza», a indiqué un communiqué militaire.

 
21h40
21h40 - Le Hamas «aurait pu sauver des dizaines de vies» en acceptant la trêve
Le ministre égyptien des Affaires étrangères a vivement critiqué le Hamas, estimant que le mouvement islamiste aurait pu sauver des dizaines de vies s'il avait accepté un cessez-le-feu, proposé cette semaine par Le Caire, et qui avait été accepté par Israël.
20h44
20h43: Un drone du Hamas abattu par un missile isréalien
Un drone envoyé depuis Gaza a été abattu en vol jeudi soir par un missile israélien, a-t-on appris auprès de l’armée.
«L’aviation a localisé et intercepté avec un missile sol-air "Patriot" un véhicule aérien sans pilote (UAV) près d’Ashkelon (ville du sud d’Israël située à moins de 5 km de Gaza)», a annoncé un communiqué de l’armée israélienne.
Les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, ont revendiqué jeudi soir dans un communiqué l’envoi «d’un UAV en direction de l’entité sioniste».
C’est la deuxième fois cette semaine que le Hamas affirme avoir envoyé ces engins sans pilote survoler le territoire israélien.
20h36
20h34: L'hôpital de réadaptation Al-Wafa de Gaza à nouveau bombardé
L'attaque a fait quatre blessés selon le directeur de cet hôpital.
20h30
20h30: Trois Palestiniens ont été tués jeudi après-midi par des tirs de chars
Trois Palestiniens ont été tués jeudi après-midi dans des tirs de chars israéliens dans l'est de la bande de Gaza, selon les services d'urgences locaux. Il n'y avait pas dans l'immédiat de détails sur les trois personnes tuées, a indiqué le porte-parole des services d'urgence Ashraf al-Qoudra selon qui les tirs ont eu lieu à l'est de Choujaiya.
20h14
20h10: Les Etats-Unis demandent à Israël de «redoubler d’efforts pour éviter de faire des victimes civiles»
Les Etats-Unis ont demandé jeudi à Israël de «redoubler d’efforts pour éviter de faire des victimes civiles» au dixième jour de l’offensive israélienne dans la bande de Gaza qui a fait 237 morts, en majorité des civils.
«Nous estimons que davantage peut être fait» pour protéger les civils, a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Jennifer Psaki, au lendemain de la mort de quatre enfants palestiniens atteints par des frappes israéliennes sur une plage de Gaza.
17h11
17h10: A Gaza, 3 enfants palestiniens tués
Trois enfants palestiniens tués par une frappe israélienne
15h58
15h57:Les trois raides aériens n'ont pas fait de victimes
L'aviation israélienne a bombardé à trois reprises la bande de Gaza jeudi après-midi pour la première fois après la fin de la trêve humanitaire à 15H00 locales (12H00 GMT), selon des témoins.
Une première frappe a touché une zone inhabitée de Beit Lahiya, dans le nord de l'enclave palestinienne, ont précisé ces témoins. Un deuxième raid a visé le quartier de Chajaya, à l'est de la ville de Gaza, et un troisième un camp de réfugiés du centre du territoire. Ils n'ont pas fait de victimes, selon les services de secours.
15h45
15h45: Des roquettes découvertes dans une école de Gaza
L'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a annoncé jeudi avoir découvert pour la première fois des roquettes dans une de ses écoles de Gaza, bombardée depuis 10 jours par Israël pour y neutraliser le Hamas.
«Hier (mercredi), lors d'une des inspections régulières de ses bâtiments, l'UNRWA a découvert environ 20 roquettes cachées dans une école vide de la bande de Gaza. L'UNRWA condamne fermement le ou les groupes responsables d'avoir mis des armes dans l'une de ses installations», selon un communiqué de l'agence, précisant qu'il s'agit du «premier» incident de ce type.
 
15h43
15h43: Première frappe israélienne après la fin de la trêve
Aussitôt après la fin à 15h heure locale (14h heure française) de la trêve de cinq heures réclamée par l'ONU, une roquette tirée de Gaza s'est abattue sur un terrain vague de la ville israélienne d'Ashkelon (sud) et l'armée a mené des raids aériens sur l'enclave palestinienne.
 
15h20
15h19: La maison d'un diplomate français endommagée par une frappe israélienne
La maison du chef d'antenne consulaire français à Gaza, Majdi Shakoura, un franco-palestinien, a été endommagée jeudi par une frappe aérienne israélienne. En outre, la maison voisine de ses enfants, dans le quartier d'al-Sudania, au nord-ouest de la ville de Gaza, a été complètement aplatie par une seconde frappe aérienne israélienne, selon des photos postées par Shakoura sur sa page Facebook. Aucun membre de la famille de Shakoura n'était à l'intérieur des deux maisons au moment des raidsi sraéliens.
Selon le diplomate, les frappes aériennes ont eu lieu tôt jeudi matin, avant l'entrée en vigueur d'une trêve humanitaire à 9h heure française. La maison de ses enfants a été détruite par deux missiles tirés par un chasseur F-16.
Shakoura et l'une de ses filles avaient été légèrement blessés lors d'un raid israélien sur sa maison en novembre 2011. Son épouse, enceinte de deux mois, avait perdu son bébé.
 
15h01
15h01: Le PG veut une commission d'enquête parlementaire sur les incidents devant des synagogues
«Des incidents ont éclaté en fin de manifestation à proximité de deux synagogues, entre manifestants et militants de la Ligue de défense juive (LDJ), organisation d'extrême droite déjà mêlée à des agressions contre des militants pro-palestiniens et interdite en Israël. Des accusations d'antisémitisme ont été faites et certaines voix se sont élevées pour demander l'interdiction des manifestations de soutien au peuple palestinien», écrit le Parti de Gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué signé par sa coprésidente, Martine Billard.
«Plusieurs témoignages font état de provocations en provenance de militants de la LDJ à proximité de la manifestation. Le Parti de Gauche considère qu'il est extrêmement important de faire la lumière sur ces événements: y a-t-il eu des actes antisémites? Des provocations délibérées commises par des militants de la LDJ?» s'interroge le PG, qui demande la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire.
 
14h58
14h57: Une trêve humanitaire globalement respectée
La pause des hostilités, décidée ce jeudi de 9h à 14h heure française, a été globalement respectée, même si sa fragilité a été illustrée par des tirs d'obus et un échange de tirs d'obus entre l'enclave palestinienne et l'armée, blessant un soldat.
A la faveur de cette trêve, les rues de la ville de Gaza se sont rapidement remplies de monde, provoquant même des embouteillages après des jours à se terrer dans les maisons pour échapper aux frappes aériennes.
Parallèlement, au Caire, Israël et le Hamas intensifient les négociations en vue d'un cessez-le-feu durable jeudi pour mettre fin à 10 jours de conflit sanglant dans l'enclave palestinienne de Gaza.
 
14h55
14h55: Erdogan accuse Israël de commettre une «tentative de génocide systématique»
Le Premier ministre islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a une nouvelle fois attaqué jeudi Israël, dénonçant ses bombardements de la bande de Gaza comme «une tentative de génocide systématique» des Palestiniens.
«Ce n'est pas la première fois que nous sommes confrontés à une telle situation. Depuis 1948, tous les jours, tous les mois et surtout pendant le mois sacré du ramadan, nous assistons à une tentative de génocide systématique» de la part de l'Etat hébreu, a-t-il dit lors d'un colloque international de dignitaires musulmans à Istanbul.
 
14h54
14h54: Des associations pro-palestiniennes reçues à la Préfecture de police de Paris
D'après iTélé, des associations qui appellent à manifester samedi en soutien à la Palestine rencontrent en ce moment le cabinet du préfet de police de Paris. Elles voudraient également «démontrer la manifestation de la Ligue de défense juive (LDJ)». 
 
14h23
14h22: La trêve à peine finie, une roquette est tirée sur Israël 
Une roquette tirée de Gaza s'est abattue jeudi sur la ville d'Ashkelon dans le sud d'Israël, à l'expiration de la courte trêve humanitaire observée pendant cinq heures à la demande de l'ONU, a indiqué l'armée. «A 15h (14h, heure française), alors que la trêve humanitaire venait d'expirer, un roquette tirée de Gaza a touché Ashkelon», a annoncé l'armée dans un communiqué.
 
14h21
14h21: Quatre cent Juifs de France immigrent en Israël
Plus de 400 immigrants juifs de France sont arrivés en Israël et ont reçu jeudi leurs nouvelles cartes d'identité israélienne, certains toujours déterminés à s'installer dans le sud d'Israël, non loin de la bande de Gaza, malgré la guerre et les roquettes.
«Votre arrivée en Israël est la meilleure réponse à nos ennemis», leur a déclaré la ministre de l'Immigration, Sofa Landver, en les accueillant mercredi soir à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.
Les 430 nouveaux immigrants de France, reçus à l'aéroport par des représentants du ministère de l'Immigration et de l'Agence juive, organisme para gouvernemental chargé de l'immigration, s'ajoutent aux 2.600 ressortissants français arrivés depuis le début de l'année 2014.
 
14h18
14h18: Le Parlement européen appelle à un «accord de cessez-le-feu» 
Dans une résolution adoptée en séance plénière à Strasbourg, le Parlement européen appelle «le Hamas et les autres groupes armés» à «mettre un terme immédiatement» à leurs tirs de roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza. Il demande également la fin «de toute action militaire israélienne contre Gaza».
«Le conflit en cours cause des pertes tragiques en vies humaines et des souffrances inacceptables aux populations civiles des deux camps», soulignent les parlementaires dans leur résolution, qui appellent à «l'arrêt immédiat de tous les actes de violence qui menacent la vie de la population civile».
 
14h16
14h15: Il n'y a «pas d'accord» sur une trêve mais des efforts sont en cours, affirme le Hamas
 
13h42
13h42: 231 morts palestiniens depuis le 8 juillet
Quelques minutes avant l'entrée en vigueur de la trêve, trois Palestiniens âgés d'une vingtaine d'années avaient été tués par des tirs de char israélien sur une maison de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, portant à 231 le bilan des morts palestiniens au 10e jour de l'offensive israélienne, selon les services de secours palestiniens.
L'armée israélienne a affirmé avoir mené 1.750 raids à Gaza depuis le 8 juillet. Dans le même temps, les organisations armées de Gaza ont lancé près de 1.400 roquettes contre Israël, dont 1.048 ont touché l'Etat hébreu et les autres ont été interceptées par la défense anti-aérienne, tuant un civil israélien.
13h41
13h40: Encore des explosions malgré la trêve humanitaire
L’armée israélienne a indiqué qu’un soldat avait été blessé dans une nouvelle explosion malgré la trève humanitaire de cinq heures et que les forces israéliennes ont répliqué par des tirs d’artillerie, sans apporter plus de précisions.
L’armée avait en effet prévenu que si le mouvement islamiste palestinien «Hamas ou d’autres organisations terroristes exploitent cette fenêtre humanitaire», elle y «répondrait fermement».
13h37
13h36: Le Hamas pas au courant de l’accord pour un cessez-le-feu
Un responsable israélien a affirmé jeudi qu’un accord pour une trêve à partir de vendredi avait été conclu avec le Hamas, mais le mouvement palestinien a dit n’être pas au courant d’une telle entente.
Au Caire, les autorités égyptiennes qui jouent les médiateurs entre Israël et le Hamas n’étaient pas en mesure de confirmer dans l’immédiat la conclusion d’un accord.
Selon Hazem Abou Shanab, un responsable du Fatah, le mouvement du président Mahmoud Abbas, au Caire, «il y a quelque chose sur la table mais rien de finalisé».
13h02
13h01: Israël et le Hamas d'accord pour un cessez-le-feu à partir de vendredi
Israël et le mouvement Hamas ont trouvé un accord pour un cessez-le-feu à Gaza à compter de vendredi 3h GMT, selon un responsable israélien sous couvert de l'anonymat.
Les protagonistes du conflit «ont trouvé un accord pour un cesssez-le-feu à compter de vendredi 6h du matin», a indiqué cette source.
12h33
12h33: Trois extrémistes juifs ont été inculpés pour le meurtre d'un jeune Palestinien 
Le parquet israélien a inculpé jeudi trois juifs pour l'enlèvement et le meurtre d'un jeune Palestinien brûlé vif au début du mois à Jérusalem, a indiqué un communiqué du ministère de la Justice. L'identité des inculpés n'a pas été divulguée.
Le communiqué s'est contenté de préciser qu'il s'agit un homme de 29 ans, résidant de la colonie d'Adam en Cisjordanie, et de deux mineurs de 16 ans, membres de sa famille. L'un réside à Jérusalem et l'autre à Beit Shemesh, une localité située à l'ouest de Jérusalem en Israël.
 
12h10
12h09: Le Maire interpelle Hollande
Bruno Le Maire, député de l'Eure et candidat à la présidence de l'UMP, a demandé jeudi à François Hollande, à qui il reproche un «affaiblissement de la France sur la scène européenne» de «prendre une initiative» en faveur de la paix au Proche-Orient.
«Quelles initiatives ont été prises par le gouvernement français? Quelle initiative européenne? On voit bien que les Etats-Unis d’Obama ont décidé de se placer en retrait, ne veulent plus intervenir, ne veulent plus assumer un certain nombre de responsabilités internationales. Qui va le faire? C'est aux Européens de le faire avec, en première ligne, la France», a déclaré Le Maire sur RMC et BFMTV.
 
11h37
11h36: Trois tirs de Gaza frappent le sud d'Israël malgré la trêve 
Trois obus de mortier tirés de la bande de Gaza ont frappé le sud d'Israël jeudi malgré une courte trêve humanitaire censée tenir jusqu'à 14h heure française, a annoncé l'armée israélienne.«Pendant que Tsahal (l'armée israélienne) ne tire pas, trois obus de mortier ont été tirés de Gaza sur le (district municipal) d'Eshkol», a indiqué l'armée qui dans un premier temps avait parlé de roquettes.
 
11h25
11h25: Un commando palestinien tente d’infiltrer Israël
L'armée israélienne a mis en échec une tentative d'infiltration sur son territoire d'un commando palestinien par un tunnel à partir de Gaza, et a tué l'un de ses membres. «Les forces israéliennes ont repéré environ 13 terroristes qui pénétraient en Israël en empruntant un tunnel construit par le Hamas», a indiqué un porte-parole en soulignant qu'elles avaient «mis en échec la tentative d'infiltration et une attaque terroriste majeure».
Ce tunnel aboutissait du côté israélien près du kibboutz (village collectiviste) de Sufa, dans le sud d'Israël. Une fois repérés, les membres du commando ont été attaqués par les soldats et l'armée de l'air les contraignant à rebrousser chemin vers la bande de Gaza, a précisé le porte-parole dans un communiqué.
 
10h13
10h12: Appel à témoignages
Vous êtes en Israël ou à Gaza en ce moment? Vous souhaitez nous parler de la situation sur place? Ecrivez-nous à 
contribution@20minutes.fr. (Il ne s'agit pas ici de susciter un débat entre les deux camps mais de recueillir vos témoignages de l'atmosphère régnant en ce moment des deux côtés de la frontière. Toute contribution ne répondant pas à cet objectif ne sera pas prise en compte.)
 
10h11
10h07: Netanyahu achète des tweets sponsorisés contre le Hamas
Mercredi, le Hamas a refusé une proposition de cessez-le-feu avancée par l’Egypte. Ce qui a permis au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de justifier l’intensification de la campagne militaire contre Gaza. Et parce que la guerre se gagne aussi sur le terrain de la communication, il a publié un message justificatif sur Twitter, mais surtout «payé Twitter pour en faire un "tweet sponsorisé", et lui assurer un maximum de visibilité», explique le site Numerama, qui rappelle que «le Hamas, de son côté, a vu ses comptes Twitter fermés par le réseau social». Voici le tweet du Premier ministre (traduction en français: «PARTAGEZ : Le rejet du Hamas d'un cessez-le-feu donne à Israël toute légitimité pour étendre l'opération pour protéger notre peuple»): 
   
09h50
9h50: Trois Palestiniens tués juste avant la trêve
Trois Palestiniens ont été tués jeudi à Rafah par un tir de char israélien, dans le sud de la bande de Gaza, peu avant l'entrée en vigueur d'une trêve humanitaire de cinq heures.
Quatre autres personnes ont été grièvement blessées dans ce tir sur une maison de Rafah, a précisé Achraf al-Qodra, porte-parole des services d'urgence. Une femme annoncée comme décédée est dans un état critique, selon le porte-parole.
 
9h49

Cinq heures de répit. La trêve humanitaire vient de débuter sur la bande de Gaza. Elle est entrée en vigueur à 10h heure locale, soit 9h heure française. Ce cessez-le-feu accepté par Israël et le Hamas, qui intervient après dix jours après le début de l'offensive israélienne «Bordure protectrice», doit permettre de faire parvenir des vivres et d'apporter des soins aux habitants pris au piège dans l'enclave palestinienne. Mais l'armée israélienne a prévenu que si le «Hamas ou d'autres organisations terroristes exploitent cette fenêtre humanitaire», elle y «répondrait fermement».