EN DIRECT. Gaza: Israël accepte une trêve de 6h... Six palestiniens tués dans la soirée...

PROCHE-ORIENT Tsahal intensifie ses raids sur Gaza, où l'armée israélienne cible les responsables du Hamas....

N.B.,C.B. et D.B.avec AFP

— 

Le siège du Hamas, à Gaza, frappé par Israël, le 16 juillet 2014.
Le siège du Hamas, à Gaza, frappé par Israël, le 16 juillet 2014. — THOMAS COEX / AFP
21h36
21h35 - Le numéro deux du Hamas demande des modifications à la proposition de trêve

Un responsable du Hamas a demandé mercredi des modifications à la proposition de trêve présentée par l’Egypte pour mettre fin aux violences entre le mouvement islamiste palestinien et Israël.
21h32
21h30: Israël accepte une trêve de sixe heures à Gaza

Selon plusieurs médias qui citent l’agence Reuters, Israël a accepté d’observer un cessez-le-feu de six heures dans la bande de Gaza pour des raisons humanitaires, a déclaré un responsable israélien, resté anonyme.

L'armée «va faciliter une fenêtre humanitaire demain jeudi 17 juillet. Entre 10h et 16h locales (7h à 13h GMT) Tsahal va cesser ses activités opérationnelles dans la bande de Gaza et stopper les tirs», selon un communiqué diffusé mercredi soir.
 
20h55
20h52: La Ligue de défense juive veut protéger les synagogues en France
La Ligue de défense juive (LDJ), un groupe de jeunes activistes controversé, sera présente devant chaque synagogue proche de cortèges propalestiniens et répondra «de manière forte» en cas d’agression, a déclaré mercredi un de ses responsables.
20h52
20h50: L’armée israélienne dit enquêter sur la mort de 4 enfants sur une plage de Gaza
L’armée israélienne a indiqué enquêter «consciencieusement» sur le bombardement qui a tué quatre enfants sur une plage à Gaza mercredi.

Qualifiant la mort des enfants de «tragique», elle souligne avoir visé des «terroristes du Hamas».
19h00
18h54: 6 Palestiniens dont 2 enfants tués par de nouveaux raids israéliens

Six Palestiniens dont deux enfants ont été tués mercredi soir dans trois frappes israéliennes dans la bande de Gaza, selon les services médicaux.

Un enfant a été tué dans une frappe dans la ville de Gaza, les cinq autres personnes dont un autre enfant sont morts dans deux raids à Khan Younès, selon le porte-parole des services d'urgence.

18h00
18h: Blair discute avec les Egyptiens
Tony Blair, l'émissaire du Quartette pour le Proche-Orient, a tenu mercredi des discussions avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le ministre des Affaires étrangères Sameh Choukri au Caire, lors de sa deuxième visite en une semaine pour évoquer le conflit à Gaza. «Il y a des demandes du Hamas à l'égard de Gaza et il y a des demandes d'Israël à l'égard de la sécurité», a dit Blair.
«Mais l'objectif est de permettre aux gens de venir et de discuter de ces questions, et en même temps que la violence cesse et que les vies des innocents soient préservées». Selon Choukri, la proposition égyptienne vise à «stopper les actions militaires pour trouver une solution à Gaza à moyen et long terme, et donner une chance de reprendre le processus de paix».
 
17h44
17h44: Arrestation de deux Palestiniens au Liban
Deux Palestiniens, soupçonnés d'être impliqués dans des tirs de roquettes contre le nord d'Israël, ont été arrêtés mardi par les services de renseignements de l'armée libanaise.
«Deux frères palestiniens Khalil et Hassan Kharraz, arrêtés mardi, ont reconnu avoir transporté des roquettes les 13 et 14 juillet vers le lieu où elles ont été tirées sur la Palestine occupée (Israël, ndlr)», a ajouté l'armée.
Du 11 au 14 juillet, au moins neuf roquettes ont été tirées du sud du Liban vers Israël. L'armée israélienne a riposté par des tirs d'artillerie contre le territoire libanais.
 
17h19
17h19: Des syndicats français réclament un cessez-le-feu
La CGT et la CFDT ont réclamé mercredi un cessez-le-feu à Gaza, au 9e jour des bombardements israéliens qui visent à faire cesser les tirs de roquettes sur Israël.
La CGT demande au «gouvernement français», à «l'Union européenne» et à «la communauté internationale» de «prendre leurs responsabilités», notamment par «la mise en œuvre de sanctions économiques et juridiques à l'encontre du gouvernement israélien qui ne respecte pas le droit international».
De son côté, la CFDT «dénonce» dans un communiqué «la situation à Gaza dont les victimes appartiennent principalement à la population civile» et estime que «la priorité est au cessez-le-feu». «Tous les moyens possibles pour une désescalade doivent être trouvés, dit le syndicat. La recherche de la paix est une exigence car rien ne peut sortir du recours aux armes, hormis le désastre.»
 
16h25
16h25: 213 Palestiniens tués en neuf jours
Seize Palestiniens, dont cinq enfants, ont été tués mercredi, au neuvième jour d'une offensive aérienne israélienne contre la bande de Gaza dans laquelle 213 Palestiniens ont péri au total, selon les services de secours palestiniens.
Depuis le 8 juillet, les combattants du mouvement islamiste palestinien Hamas ont tiré plus de 1.200 roquettes contre le territoire israélien -qui ont fait un mort mardi- et l'armée israélienne a annoncé avoir mené 1.500 raids à Gaza, un territoire minuscule de 362 km carrés, où s'entassent dans la misère 1,8 million d'âmes soumises à un blocus israélien depuis des années.
 
15h53
15h53: Quatre enfants tués dans des frappes israéliennes à Gaza
Quatre enfants ont été tués mercredi après-midi à Gaza, selon les services de secours, lors de frappes israéliennes auxquelles ont assisté des journalistes de l'AFP.
Plusieurs frappes ont détruit une cabane sur une plage, où se trouvait un groupe d'enfants, à 200 mètres d'un hôtel de la ville de Gaza où résident des journalistes.
 
15h16
15h16: Un responsable du Hamas en Egypte
Un responsable du Hamas doit rencontrer mercredi au Caire un médiateur égyptien pour discuter des efforts de ce pays visant à mettre fin aux hostilités entre le mouvement islamiste palestinien et Israël.
Le président palestinien Mahmoud Abbas est également attendu dans la capitale égyptienne dans la journée pour des discussions sur un éventuel cessez-le-feu. Le Hamas, qui contrôle Gaza sur le plan sécuritaire, avait rejeté la trêve proposée lundi par l'Egypte sans un accord global sur la fin du blocus de Gaza, l'ouverture du poste-frontière avec l'Égypte et la libération de détenus.
 
14h50
14h51: Human Rights Watch dénonce les méthodes de guerre d'Israël
Pour l'organisation américaine de défense des droits de l'homme, Human rights watch (HRW), Israël se livre à des «attaques illégales» et à des «crimes de guerre». Les autorités israéliennes accusent pour leur part le Hamas d'utiliser les civils comme «boucliers humains».
 
14h50
14h50: Les acteurs occidentaux continent d'œuvrer pour un cessez-le-feu
La chef de la diplomatie italienne Federica Mogherini, dont le pays préside l'UE, est en Israël pour «soutenir les efforts pour atteindre un cessez-le-feu», a-t-elle déclaré après une rencontre avec le président Shimon Peres.
«Les seuls à refuser (la trêve) c'est le Hamas, cette fois-ci le Hamas est isolé», a martelé Peres, qui quitte ses fonctions en fin de semaine prochaine.
 
14h49
14h49: Les ONG israéliennes se montrent critiques
Une dizaine d'ONG israéliennes, dont B'tselem, ont vivement critiqué les méthodes de l'armée, qui a demandé mercredi à 100.000 habitants du nord de la bande de Gaza d'évacuer leur domicile, jugeant que ces mises en garde ne signifient pas «qu'il n'y a plus de civils dans la zone» d'autant que «les résidents sont de facto confinés à la bande de Gaza et n'ont pas de réelles possibilités de fuite».
 
14h08
14h07: La police veut interdire une manifestation pro-palestinienne samedi à Paris 
La préfecture de police de Paris (PP) a engagé une procédure pour interdire une manifestation de soutien à Gaza prévue samedi à Paris, trois jours après des incidents survenus devant deux synagogues parisiennes. Cette décision a été motivée «au vu des risques graves de trouble à l'ordre public qu'engendrerait» cette manifestation «dans un contexte de tension accrue», précise la PP.
 
12h38
12h37: Le bilan monte à onze Palestiniens tués
Onze Palestiniens ont été tués mercredi, dont un enfant de 10 ans, au neuvième jour d'une offensive israélienne contre la bande de Gaza dans laquelle 208 Palestiniens ont été tués, selon les secours.
Depuis le 8 juillet, les activistes du Hamas ont tiré un millier de roquettes contre le territoire israélien -qui ont fait un mort mardi- et Israël a annoncé avoir mené 1.500 raids dans la bande de Gaza.
Mercredi matin, un missile israélien a frappé une voiture dans laquelle circulait la famille dans un quartier est de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza. Trois personnes ont été tuées, dont un garçon de 10 ans et une femme de 65 ans, et cinq autres blessées, a rapporté le porte-parole des services d'urgence Achraf al-Qoudra. Un peu plus tôt, un membre de cette famille, un homme de 33 ans, avait été tué en même temps qu'un autre homme lorsqu'un char israélien posté de l'autre côté de la frontière avait ouvert le feu sur ce quartier de Khan Younès.
Dans la nuit de mardi à mercredi, les frappes israéliennes avaient déjà coûté la vie à six autres personnes. Cinq hommes, dont l'un présenté comme un activiste du Jihad islamique, ont été tués dans trois raids distincts à Rafah (sud). Et un jeune homme de 19 ans est mort dans un raid visant la maison de son père dans l'est de Khan Younès. 
 
11h06
11h04: Trois Palestiniens tués
Trois Palestiniens ont été tués mercredi à la mi-journée par une frappe israélienne à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon les secours dans l'enclave palestinienne. Cinq autres personnes ont été blessées dans le même raid, a annoncé le porte-parole des services d'urgence Achraf al-Qoudra, précisant qu'un avion militaire israélien avait «tiré sur une voiture».
 
10h27
10h27: Juppé s’interroge sur la situation
«La France a toujours suivi la même ligne depuis des décennies: la sécurité d'Israël, le droit au peuple d'Israël à vivre en paix et en sécurité dans des frontières reconnues est une exigence absolue. C'est la raison pour laquelle le massacre de trois jeunes Israéliens ou le tir de roquettes sur les villes israéliennes sont inacceptables», a déclaré l'ancien Premier ministre Alain Juppé, dirigeant intérimaire de l'UMP, sur Europe 1.
«Cela dit, où va-t-on?», a-t-il demandé, ajoutant, en évoquant «cette répression brutale, qui vise des cibles militaires mais aussi des civils, des dizaines de morts: où cela conduit-il? La réaction est-elle proportionnée? C'est la grande question», a nuancé l'ancien ministre des Affaires étrangères.
 
09h09
9h05: Fabius propose une mission européenne
La France propose une mission européenne d'aide frontalière aux points de passage entre Gaza et Israël, annonce le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.
«L'Europe -j'ai proposé hier (cela) à mon collègue égyptien- est prête à faire des choses, notamment à travers ce qu'on appelle Eubam, c'est-à-dire des forces qui pourraient contrôler les passages entre Gaza et Israël», a dit le ministre à la radio France Culture. En 2005, l'Union européenne avait lancé une mission pour une aide frontalière au point de passage de Rafah entre Gaza et l'Egypte. Cette mission avait été suspendue en juin 2007 après l'élection du Hamas à Gaza.
08h38
8h35: Tsahal prévient les Gazaouis
L'armée israélienne a appelé 100.000 habitants du nord de la bande de Gaza a évacuer leur domicile, ont annoncé des sources militaires à l'AFP, au lendemain de l'échec d'une initiative égyptienne pour un cessez-le-feu. «Environ 100.000 personnes» ont reçu des messages pour évacuer leur domicile, selon ces sources, tandis que des habitants de l'enclave palestinienne ont déclaré à l'AFP avoir reçu des appels et des SMS en ce sens des forces israéliennes, qui ont promis d'intensifier leur offensive qui a fait plus de 200 morts depuis le 8 juillet.
 
8h25

De nouvelles frappes israéliennes dans la bande de Gaza dans la nuit de mardi à mercredi ont tué au moins sept personnes, faisant monter à 204 morts le bilan de l'opération à Gaza, selon les services de secours palestiniens.

Deux hommes sont morts lors d'un raid contre une maison de Rafah (sud), où une autre frappe a ensuite tué un jeune homme, présenté par des témoins comme un activiste du Djihad islamique. Un quatrième homme a été tué dans une autre frappe à Rafah et un jeune homme de 19 ans est mort dans un raid visant la maison de son père à Khan Younès, toujours dans le sud de l'enclave.

Une heure plus tard, un char israélien posté à la frontière près de Khan Younès a ouvert le feu, tuant deux personnes, a ajouté le porte-parole des services d'urgence Achraf al-Qoudra. Des avions de combats israéliens ont bombardé mercredi le domicile d'un haut responsable du Hamas, Mahmoud al-Zahar, vide au moment de l'attaque, ont annoncé des responsables israéliens au neuvième jour de l'opération visant à faire cesser les tirs de roquettes contre Israël.