Mort d’un jeune Palestinien: Trois suspects juifs sont passés aux aveux

JUSTICE Ils ont reconnu avoir brûlé vif un jeune de 16 ans après le meurtre de trois étudiants israéliens dans la région d’Hébron…

Vincent Vantighem

— 

Des milliers d'habitants de Jérusalem-Est participent aux funérailles du jeune Palestinien assassiné apparemment en représailles au meurtre de trois Israéliens, le 4 juillet 2014
Des milliers d'habitants de Jérusalem-Est participent aux funérailles du jeune Palestinien assassiné apparemment en représailles au meurtre de trois Israéliens, le 4 juillet 2014 — Ahmad Gharabli AFP

Ils ont même reconstitué la scène du crime. Trois des six suspects juifs arrêtés pour l’enlèvement et le meurtre, le 02 juillet, d’un jeune Palestinien originaire de Jérusalem-Est sont passés aux aveux, a indiqué, lundi, une source proche du dossier.

«Trois des six suspects en détention ont avoué le meurtre de Mohammad Abou Khdeir, en le brûlant vif et ont reconstitué la scène du crime devant es policiers», a précisé cette source qui a requis l’anonymat.

Retour sur la dernière flambée de violence en deux minutes

 

 

Meurtre «pour motif nationaliste»

Les six jeunes extrémistes juifs avaient été arrêtés dimanche matin par la police dans le cadre de cette affaire. Leur garde à vue a été prolongée de huit jours pour cinq d’entre eux et de cinq jours pour le dernier. Durant la durée de cette garde à vue, ils n’ont pas le droit de voir leurs avocats.

Ils sont soupçonnés d’appartenir à une «organisation terroriste» et «d’homicide sur mineur pour motif nationaliste», selon le site d’information Ynet.

Une vengeance après la mort de trois Isréaliens

Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, avait été enlevé le 2 juillet dans le quartier de Chouafat, à Jérusalem-Est occupée et annexée. Son cadavre -entièrement brûlé selon l'avocat de la famille- a été retrouvé quelques heures plus tard près d'une forêt dans la partie ouest de la ville.

Dès la découverte de ses restes, les Palestiniens avaient accusé des juifs extrémistes de l'avoir kidnappé et tué par vengeance après le rapt et le meurtre de trois étudiants israéliens dans la région d'Hébron, en Cisjordanie occupée, attribués par Israël au mouvement islamiste Hamas.

Selon les rapports préliminaires d'autopsie palestiniens, l'adolescent de Chouafat a été brûlé vif.