Un Palestinien enlevé et tué à Jérusalem dans «un acte de vengeance présumé»

CONFLIT S'agit-il d'une vengeance après le meurtre de trois Israéliens en Cisjordanie....

B. de V. avec AFP

— 

Des gardes-frontières israéliens participent à l'opération de recherche des trois jeunes disparus en Cisjordanie, le 22 juin 2014 à Ramallah
Des gardes-frontières israéliens participent à l'opération de recherche des trois jeunes disparus en Cisjordanie, le 22 juin 2014 à Ramallah — Abbas Momani AFP

Un Palestinien de 17 ans a été enlevé à Jérusalem-Est annexée et tué dans «un acte de vengeance présumé» après le meurtre de trois Israéliens en Cisjordanie, a indiqué mercredi matin la radio militaire israélienne.

Selon la radio, l'adolescent a été kidnappé dans le quartier palestinien de Shuafat et son corps découvert plusieurs heures après dans une zone de Jérusalem-Ouest. La police israélienne a précisé qu'un adolescent arabe avait été vu en train d'être mis de force dans une voiture à Jérusalem-Est, le secteur à majorité arabe de la ville.

Le corps retrouvé dans la forêt de Jérusalem

«Après des recherches, un corps a été retrouvé près de la forêt de Jérusalem» dans un quartier israélien, a declaré à l'AFP Louba Samri, porte-parole de la police israélienne, précisant que la police cherchait à établir le lien entre l'enlèvement et la découverte du corps.

En début de matinée, des heurts ont éclaté dans le camp de réfugiés de Shuafat entre Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes, selon un photographe de l'AFP. Des dizaines de milliers d'Israéliens ont assisté mardi aux funérailles des trois jeunes enlevés et assassinés en Cisjordanie occupée.

Les trois étudiants d'écoles religieuses de colonies juives, Eyal Yifrach, 19 ans, Naftali Frankel et Gilad Shaer, 16 ans tous les deux, avaient été retrouvés morts lundi près de la localité de Halhoul, non loin de la route où ils ont été vus pour la dernière fois faisant de l'auto-stop dans le sud de la Cisjordanie.

Israël a accusé le mouvement islamiste palestinien Hamas d'être responsable du meurtre des trois victimes.