François Hollande exprime «la solidarité de la France» à l'égard du Nigeria

DIPLOMATIE Les présidents ont également fait le point sur les actions menées conjointement pour localiser les jeunes filles enlevées...

20 Minutes avec AFP
— 
Le président François Hollande à l'Elysée, à Paris, le 23 mai 2014
Le président François Hollande à l'Elysée, à Paris, le 23 mai 2014 — Bertrand Guay AFP

François Hollande a exprimé mardi au président du Nigeria Goodluck Jonathan la «solidarité de la France» après les attaques ayant frappé le pays.

Le chef de l'Etat «a exprimé à son homologue la solidarité de la France suite à l'attentat commis dans un centre commercial d'Abuja mercredi dernier et aux attaques terroristes commises dimanche contre des églises dans la région de Chibok», indique l'Elysée dans un communiqué, après un entretien téléphonique des deux chefs d'Etat.

Fusion de renseignements régionale

«Ces actes ignobles ne peuvent que renforcer la volonté de la communauté internationale de lutter contre le groupe terroriste Boko Haram, comme l'ont décidé les chefs d'Etat et les dirigeants présents au Sommet de Paris pour la sécurité du Nigeria (17 mai 2014)», poursuit le texte.

«Les présidents ont également fait le point sur les actions menées conjointement pour localiser les jeunes filles enlevées. Le chef de l'Etat a confirmé que les efforts de la France pour appuyer les actions des différents pays de la région du lac Tchad et améliorer leur coordination se poursuivraient. Une cellule régionale de fusion de renseignements a ainsi été mise en place et permettra à terme de rendre plus efficaces la riposte internationale contre Boko Haram et notamment la recherche des jeunes filles prises en otage», indique la présidence française.

Le groupe islamiste, qui mène une insurrection sanglante depuis cinq ans, a provoqué un choc au Nigeria et dans le monde en revendiquant l'enlèvement en avril de plus de 200 lycéennes dans la ville de Chibok, dans l'Etat de Borno. Sur les 276 jeunes filles enlevées, 57 ont réussi à s'enfuir et 219 sont toujours portées disparues.