Cisjordanie: Les trois Israéliens disparus retrouvés morts

MONDE Il pourrait y avior des représailles...

20 Minutes avec AFP

— 

Des gardes-frontières israéliens participent à l'opération de recherche des trois jeunes disparus en Cisjordanie, le 22 juin 2014 à Ramallah
Des gardes-frontières israéliens participent à l'opération de recherche des trois jeunes disparus en Cisjordanie, le 22 juin 2014 à Ramallah — Abbas Momani AFP

Les trois Israéliens qui avaient disparus début juin en Cisjordanie ont été retrouvés morts près de Hébron, des «meurtres» imputés au Hamas par Israël qui a promis de dures représailles au mouvement islamiste palestinien. «oute offensive d'Israël ouvrira «les portes de l'enfer», a prévenu le Hamas.

Les trois jeunes, 19 ans pour le plus âgé et 16 ans pour les deux autres, tous trois étudiants dans des écoles religieuses de colonies juives, ont été retrouvés morts près de la localité de Halhoul, à une dizaine de minutes de la route où ils ont été vus pour la dernière fois, a précisé la radio publique israélienne.

Le cabinet de sécurité israélien devait se réunir lundi soir en urgence pour discuter des suites de cette découverte, près de Halhoul, où se concentraient les recherches, et où d'importants effectifs étaient déployés.

«Eradiquer» le Hamas

Les trois jeunes Israéliens, disparus le 12 juin en Cisjordanie occupée, ont été retrouvés morts lundi soir, le vice-ministre israélien de la Défense, Danny Danon, accusant le Hamas de les avoir assassinés et promettant «d'éradiquer» le mouvement islamiste palestinien.

«Les Israéliens ont la volonté et la détermination nécessaires pour endurer les épreuves d'une longue opération visant à éradiquer le Hamas», a affirmé Danny Danon dans un communiqué.

Auparavant, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait menacé d'intensifier les attaques en représailles aux tirs de roquettes de Gaza, où le Hamas a officiellement cédé le pouvoir le 2 juin à un gouvernement de consensus composé de personnalités indépendantes mais où ses forces de sécurité sont restées en place.

Hollande condamne «fermement le lâche assassinat»

François Hollande a de son côté «condamné fermement» le «lâche assassinat» de trois jeunes Israéliens. Le chef de l'Etat «exprime sa préoccupation face à la multiplication des violences ces derniers jours en Cisjordanie et à Gaza» et «condamne les tirs de roquettes depuis Gaza sur le territoire israélien». Il «demande que tout soit fait pour éviter de nouvelles victimes et le risque d'une escalade de la violence», est-il ajouté dans le communiqué.

De son côté David Cameron condamne «un acte terroriste inexcusable».